•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’accès aux toilettes, un problème pour les camionneurs

Un camion-remorque circulant sur une autoroute.

Les camionneurs dénoncent ce problème. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Depuis le début de la pandémie, les camionneurs affirment avoir de la difficulté à trouver des toilettes accessibles.

La présidente de la Fédération des camionneuses du Canada (Women’s Trucking Federation Of Canada) estime que cette situation est déshumanisante.

Nous sommes des êtres humains, pas des chiens. On ne peut aller à l’extérieur, on va à l’intérieur, comme tout le monde! s’indigne Shelley Uvanile-Hesch.

Elle affirme qu’une membre de sa fédération a même été invitée à se soulager à l’extérieur par l’entreprise pour laquelle elle travaillait. Ils ont ri d’elle, l’ont ridiculisée.

Le directeur des affaires publiques des Teamsters du Canada, Christopher Monette, reconnaît que les entreprises qui font affaire avec les camionneurs sont méfiantes en raison de la pandémie.

Oui effectivement, la peur est un facteur, et avec le couvre-feu au Québec et les heures réduites en Ontario, la nuit, ça devient extrêmement difficile de trouver un accès aux salles de bains.

Le gouvernement de l'Ontario a reconnu plusieurs fois depuis le début de la pandémie l'importance pour les camionneurs et livreurs d'avoir accès aux services de base, comme les toilettes. La ministre des Transports Caroline Mulroney a justement dénoncé cette semaine sur Twitter le fait que certains se sont vus refuser l'accès à des toilettes, une situation qu'elle qualifie d'inacceptable.

Avec les informations d'Ezra Belotte-Cousineau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !