•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Granby veut une enquête sur l'éclosion au CHSLD Villa-Bonheur

Le maire de Granby lors d'une entrevue

Pascal Bonin souhaite que la lumière soit faite sur l'éclosion à Villa-Bonheur.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le maire de Granby, Pascal Bonin, souhaite que la lumière soit faite sur la façon dont a été gérée l'importante éclosion qui a frappé le CHSLD Villa-Bonheur.

Le nouveau coronavirus a fait 36 victimes dans l'établissement. Au total, 88 résidents sur 97 ont été infectés par la COVID-19, de même que 104 employés.

Il y a beaucoup d'incompréhension sur ce qui s'est passé à Villa-Bonheur et d'inquiétude par rapport à ce qui peut se passer dans l'avenir.

Pascal Bonin, maire de Granby

Pascal Bonin affirme être déçu que les autorités de la santé n'aient pas été en mesure de tirer les leçons de la première vague de COVID-19 qui a fait des centaines de victimes dans les CHSLD du Québec.

Devanture du CHSLD Villa-Bonheur de Granby

Le CHSLD Villa-Bonheur de Granby

Photo : Radio-Canada

Ils doivent enquêter parce qu'après la première vague on avait dit qu'on avait fait nos recherches qu'on avait appris de nos erreurs, mais que la deuxième vague fait le même résultat, je pense qu'on a raté quelque chose, indique Pascal Bonin.

Le maire de Granby espère que l'importante éclosion au CHSLD Villa-Bonheur pourrait faire école afin que le reste des établissements de soins de longue durée puissent être mieux outillés pour traverser une telle crise.

C'est pas de trouver des coupables, c'est de s'assurer que cette situation-là ne se reproduise plus.

Pascal Bonin, maire de Granby

Pour sa part, le CIUSSS de l'Estrie-CHUS a refusé de commenter cette demande du maire de Granby, pour l'instant. La porte-parole, Marie-France Thibeault a toutefois rappelé que les experts en prévention des infections s'étaient toutefois rendu à la Villa-Bonheur pour évaluer les pratiques des employés.

Avec les informations de Jean Arel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !