•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand les taxis livrent des repas

Un employé nettoie son comptoir à sandwich.

Le comptoir où les commandes à emporter sont préparées au restaurant L'Gros Luxe à Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Marie-Michèle Bourassa

Radio-Canada

Plusieurs restaurants de Saguenay font appel à des taxis pour effectuer la livraison de leurs repas. Il s'agit d'une alternative pour les restaurateurs qui souhaitent encourager les entreprises locales au lieu des plateformes comme Skip et Doordash.

Depuis cet automne, Taxis-Unis livre des repas à domicile.

L'entreprise régionale a commencé avec le restaurant l'Inter à Chicoutimi, pour ensuite ajouter d'autres commerces à sa liste.

Après des moments difficiles liés à pandémie de COVID-19, l’entreprise a relevé ses manches et pensé à une solution pour maintenir sa clientèle.

J'avais un ami qui était dans la restauration. On s'est assis ensemble, avec le restaurant L'Inter pis là on a regardé ça, qu'est-ce qu'on pourrait faire.

Hugo Lapointe, directeur Taxi-Unis
Un restaurateur prépare une commande derrière un comptoir.

Des restaurateurs font affaire avec une entreprise de taxi pour faire livrer leurs repas aux clients.

Photo : Radio-Canada / Marie-Michèle Bourassa

La serveuse au restaurant L’Gros Luxe à Chicoutimi Ann-Marie Sorensen explique que les restaurateurs préfèrent ces services de livraison, puisque les frais exigés sont généralement moins élevés que ceux demandés par les plateformes comme Skip et Doordash.

Ceux-ci préfèrent également privilégier des livreurs qui connaissent la région.

Je vous dirais que c'est plus avantageux d'y aller avec Taxis-Unis parce que, les autres plateformes, c'est qu'elles prennent beaucoup de frais.

Ann-Marie Sorensen, serveuse L'Gros Luxe

Pour l'instant, Taxis-Unis ne souhaite pas desservir de nouveaux restaurants, mais reste ouvert à de nouvelles opportunités d’affaires.

D’après un reportage de Marie-Michèle Bourassa

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !