•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un début d'hiver achalandé pour les patinoires et les parcs d'Edmonton

Des patineurs patinent dans les sentiers du parc Rundle.

Les sentiers glacés du parc Rundle à Edmonton sont très populaires.

Photo : Radio-Canada / Andréane Williams

Avec le beau temps et la fermeture de beaucoup d'installations récréatives en raison de la pandémie de COVID-19, les Edmontoniens sont nombreux à se tourner vers les parcs et les patinoires de la ville pour se divertir et prendre l’air.

Samedi avant-midi, près d’une centaine de patineurs arpentent déjà la patinoire du parc Victoria, près du centre-ville d’Edmonton.

Le soleil est au rendez-vous et les températures sont au-dessus du point de congélation. Pour Willie Algajer et sa femme Clare, la journée est idéale pour s’adonner à un de leurs passe-temps hivernaux préférés.

Toutes les autres installations récréatives sont fermées. Au moins ici nous avons l’opportunité d’être dehors et de profiter du soleil, explique Willie Algajer.

Le chalet où les patineurs peuvent normalement mettre leurs patins a été fermé pour éviter les rassemblements intérieurs. Seules les salles de bains sont accessibles.

Le couple s’est donc installé sur un banc en bordure de la patinoire pour se déchausser. À quelques mètres d’eux, un panneau indique que la patinoire peut accueillir un maximum de 280 personnes.

Il y a beaucoup de place pour mettre nos patins. Je crois que c’est très sécuritaire, affirme Willie Algajer.

Kiana Zhu range ses patins.

Kiana Zhu est venue faire du patinage artistique à la patinoire extérieure du parc Victoria.

Photo : Radio-Canada / Andréane Williams

Kiana Zhu, 14 ans, est passionnée de patinage artistique. Elle a profité de la journée pour s'entraîner en plein air et croit que la patinoire est assez grande pour pratiquer son sport en toute sécurité.

Cela fait dix mois que je n’ai pas patiné. Ça me manquait beaucoup. Je me suis dit que c’était une belle journée pour remonter sur la glace et pratiquer mes figures, explique-t-elle.

Je n’ai pas osé retourner à la patinoire intérieure où je m’entrainais parce que la COVID-19 m’inquiète, ajoute l’adolescente qui a préféré garder son couvre-visage sur la glace.

Au parc Rundle, dans l’est de la ville, des familles profitent du beau temps pour glisser avec leurs enfants.

Un panneau indique le nombre limite de patineurs au parc Victoria.

La capacité d'accueil de la patinoire du parc Victoria a été limitée à 280 personnes en raison de la pandémie de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Andréane Williams

Les sentiers glacés du parc sont également très populaires et les patineurs sont nombreux à se croiser dans les chemins. Là aussi, un panneau indique une capacité maximum de 280 personnes.

C’est assez achalandé, mais tout le monde respecte la distanciation physique. Je suis beaucoup plus inquiète d’aller à l’épicerie que de venir ici, explique Tammy Routley., une visiteuse.

Cette semaine, la province a annoncé que les rassemblements extérieurs de 10 personnes ou moins seront de nouveau permis à partir du 18 janvier.

Dans un courriel, la Ville d’Edmonton rappelle cependant que les rassemblements extérieurs demeurent interdits pour le moment et que les patineurs doivent garder une distance de deux mètres en tout temps avec les gens qui ne font pas partie de leur foyer.

Elle ajoute que des employés de la ville surveillent les lieux et que le nombre de visiteurs est limité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !