•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marche des femmes en format virtuel à Regina en raison de la pandémie

Des icônes représentant différentes applications de réseaux sociaux sont affichées sur l'écran d'un téléphone intelligent.

Les gens sont encouragés à faire part de leur engagement en faveur de l'égalité hommes-femmes à travers les médias sociaux.

Photo : Getty Images / Chandan Khanna

Godefroy Macaire-Chabi

La 3e marche pour la défense des droits des femmes à Regina, le Women’s March Regina 2021, se tient cette année de façon virtuelle en raison de la pandémie.

Les participants sont encouragés à marcher dans leur propre bulle et à accrocher des affiches à leurs fenêtres, pour illustrer leur appui à la cause de l'égalité hommes-femmes.

La directrice par intérim des programmes communautaires au Centre pour la sexualité et la diversité des genres UR Pride à Regina, Christina Chaisson, affirme que cette cause est encore importante de nos jours et que malgré la pandémie, il faut se mobiliser.

Même si on ne peut marcher ensemble comme par le passé, nous pouvons marcher ensemble à distance, explique Mme Chaisson.

Pour cela, elle encourage les gens à faire part de leur engagement pour la cause sur les réseaux sociaux.

La Fédération des travailleurs de la Saskatchewan (FTS) a exprimé par voie de communiqué son appui à la marche virtuelle, organisée par le YWCA de Regina.

La FTS invite et encourage tous les travailleurs et les membres de la communauté à rejoindre la marche virtuelle.

Bien que nous ne puissions pas nous réunir cette année, nous doit continuer à faire le travail important et continuer à avancer ensemble, souligne la présidente de la FTS, Lori Johb.

Selon la FTS, la pandémie a mis de l'avant les inégalités hommes-femmes.

Des manifestants soutiennent dans les rues hivernales, avec leurs pancartes colorées.

À Regina, des manifestantes défendent le droit des femmes en janvier 2020 (archives).

Photo : Radio-Canada

La première marche des femmes a été déclenchée dans le monde en janvier 2017 contre l'arrivée au pouvoir du président américain Donald Trump. Il lui est  reproché d’avoir tenu, à l'époque, des propos sexistes et haineux tout au long de sa campagne électorale. Les organisateurs voulaient envoyer un signal au président Trump en lui indiquant que ses actions seront scrutées de près par les femmes du monde entier.

Avec les informations de Geneviève Patterson

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !