•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les salons funéraires souhaitent accueillir davantage de proches lors des services

Un salon funéraire

L'industrie funéraire souhaite accueillir davantage de proches de défunts lors de ses services.

Photo : CBC/Mike Zartler

Radio-Canada

Le président de l’Association des services funéraires de l’Alberta estime que la décision du gouvernement de faire passer de 10 à 20 le nombre de personnes autorisées à participer à des funérailles est un pas dans la bonne direction.

Tyler Weber souhaite cependant que les salons funéraires puissent accueillir jusqu’à 50 personnes, soit 25 % du nombre autorisé par le code de prévention des incendies.

On avait été limités à 100 personnes cet été, mais on s’est aperçu que 50 personnes étaient un nombre avec lequel nous pouvions travailler, affirme-t-il. On pouvait contrôler la foule et cela permettait aux Albertains d’avoir la plupart des membres de leur famille avec eux.

Jeudi, le ministre de la Santé, Tyler Shandro, a annoncé que certaines restrictions imposées à certains secteurs en raison de la COVID-19 seraient assouplies à partir de lundi. En novembre, la province avait obligé les maisons funéraires à réduire leur capacité d’accueil de 100 à 10 personnes.

Malgré l’espoir de l'Association des services funéraires de voir un assouplissement des règles, un porte-parole de la médecin hygiéniste en chef a expliqué dans un communiqué que toute dispense était très rare et qu’elle a été limitée aux funérailles du policier de Calgary, Andrew Harnett.

D'après les informations de Colleen Underwood

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !