•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CCIRN demande au gouvernement de plafonner les frais de livraison de nourriture

Des cuisiniers portant des masques préparent des plats pour emporter.

Les restaurateurs ont d'ailleurs été obligés de faire appel aux plateformes de livraison pour poursuivre leurs activités.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

Radio-Canada

La Chambre de commerce et d'industrie de Rouyn-Noranda dénonce les frais exigés par les services de livraison de nourriture.

Des frais oscillants entre 20 et 30 % qu'elle qualifie d'exorbitants et d'abusifs pour les entreprises de restauration.

Elle rappelle que de nombreux restaurateurs de la région n’ont pas assez de ressources pour effectuer les livraisons avec leurs propres services.

Certains ont d'ailleurs été obligés de faire appel aux plateformes de livraison pour poursuivre leurs activités.

Avec de tels frais, la rentabilité devient impossible à atteindre pour les restaurateurs qui sont déjà dans une position fragile, indique la chambre de commerce.

La CCIRN demande au gouvernement de plafonner ces frais, comme c'est le cas en Colombie-Britannique qui les limite à 15 %.

Rappelons que l'Association Restauration Québec (ARQ) a demandé la mise en place d'un encadrement serré des commissions exigées par les services de livraison de nourriture.

Le premier ministre François Legault s'était montré hésitant lorsqu'il a été interrogé à ce sujet lundi dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !