•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

610 nouvelles doses du vaccin de Moderna contre la COVID-19 en Outaouais

Une femme masquée administre un vaccin.

L'Outaouais a reçu ses 500 premières doses du vaccin de Moderna le 5 janvier (archives).

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

De nouvelles doses du vaccin de Moderna sont arrivées en Outaouais. Elles devraient permettre au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais de devancer son plan de vaccination.

Ce sont précisément 610 doses qui sont désormais sur le territoire de l’Outaouais. Le CISSS a indiqué par voie de communiqué vendredi qu’elles commenceront à être administrées dimanche afin de poursuivre l’immunisation des personnes les plus vulnérables contre la COVID-19.

C’est une excellente nouvelle qui permettra de protéger ces personnes vulnérables plus rapidement que prévu.

CISSS de l’Outaouais, par voie de communiqué

Il s’agit du deuxième arrivage du vaccin de Moderna dans la région.

Les équipes de vaccination seront déployées dans la Vallée-de-la-Gatineau et dans le Pontiac afin de terminer l’administration des doses en CHSLD et d’entamer celle dans les résidences intermédiaires et des personnes âgées, soutient le CISSS.

Si ce n’est pas demain [dimanche], ça va être lundi, je crois, toute la vaccination des résidents de CHSLD va être complétée, a expliqué l’agente d’information du CISSS de l’Outaouais, Marie-Pier Després à Radio-Canada.

Visitez notre dossier sur les vaccins contre la COVID-19.

Par ailleurs, des doses du vaccin devraient aussi être administrées à Kitigan Zibi. Le chef de la communauté disait plus tôt cette semaine toujours attendre l’arrivée du vaccin.

La région cumulait en date de vendredi 3435 travailleurs de la santé et 853 résidents de CHSLD vaccinés, puisque 4387 doses avaient été administrées.

On prévoit, et c’est toujours un approximatif, ça peut changer dépendamment du nombre de doses qu’on reçoit […], mais à la mi-février, on prévoit être rendu aux personnes de la population qui ont 80 ans et plus, a ajouté Mme Després.

L’agente d’information ajoute que le CISSS ignore pour l’instant si la réduction des livraisons des vaccins de Pfizer aura un impact dans la région.

Avec les informations de Jean-François Poudrier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !