•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les chiropraticiens reçoivent plus de patients après chaque grosse bordée de neige

Une femme pellette la neige pour libérer sa voiture dans les rues de Montréal.

Les chiropraticiens disent observer une recrudescence du nombre de consultations après chaque grosse bordée de neige.

Photo : Reuters / Dario Ayala

La Presse canadienne

Au moment où les Québécois seront nombreux à pelleter en fin de semaine, des professionnels de la santé réitèrent l'importance de faire attention pour ne pas se blesser.

Le pelletage causerait des douleurs musculaires et articulaires chez 31 % des Canadiens, une statistique dévoilée par l'Association des chiropraticiens du Québec samedi matin.

Les chiropraticiens du Québec disent observer d'ailleurs une recrudescence du nombre de consultations après chaque grosse bordée de neige.

Les patients que nous recevons en clinique après une tempête de neige se présentent principalement avec des douleurs au bas du dos, au cou et aux épaules, explique le Dr Guillaume Corbin, chiropraticien et vice-président de l'Association des chiropraticiens du Québec.

L'association recommande d'ailleurs aux gens de faire quelques exercices d'échauffement avant de débuter, de pousser la neige au lieu de la soulever lorsque c'est possible, de pivoter le corps pour éviter la torsion du tronc en déposant la pelletée et de sortir plusieurs fois pelleter au cours d'une tempête plutôt que d'attendre d'avoir un gros amoncellement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !