•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

78 cas de COVID-19 chez les résidents et le personnel d'un CHSLD de Laval

Le CHSLD Idola-Saint-Jean à Laval.

Le CHSLD est confronté à une éclosion de COVID-19 après avoir été épargné lors de la première vague.

Photo : Radio-Canada / Simon Martel

Radio-Canada

Le centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Idola-Saint-Jean de Laval, largement épargné lors de la première vague de COVID-19, est maintenant confronté à une épidémie qui a infecté 78 personnes parmi les résidents et les employés.

Depuis le début de la première éclosion au début de janvier, nous avons malheureusement 10 décès, indique Judith Goudreau du service des communications du Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval.

Mme Goudreau ajoute que le fait d'avoir concentré les ressources et les résidents infectés dans les mêmes zones (deux étages) contribuera certainement à réduire la propagation.

Vendredi, Katie Chamberland-Langlois, déléguée syndicale, déclarait que la situation à Idola–Saint-Jean était sur le point de devenir incontrôlable.

Le centre a annoncé qu'aucune visite ne serait autorisée avant le 23 janvier, à l'exception de celles de parents venus voir un proche mourant.

C’est le cas de Bill Timotheatos, dont la mère Ourania est décédée de la COVID-19. Elle était atteinte de la maladie d'Alzheimer et de démence et vivait au CHSLD depuis environ un an.

Début janvier, Timotheatos a reçu un appel téléphonique l'informant que des cas de COVID-19 avaient été signalés à son étage. Sa mère a reçu un test positif le 4 janvier, avant de mourir trois jours plus tard.

M. Timotheatos a confié qu'il était particulièrement difficile de ne pas voir sa mère après sa mort ou de lui poser un linceul funéraire avant l'enterrement.

Ils ne voulaient pas me laisser la voir, pour vérifier que c'est bien ma mère et pas quelqu'un d'autre, a-t-il ajouté, déçu de ne pas pouvoir organiser de véritables funérailles. Il n'y a pas d'église, juste le cimetière, 10 personnes et c'est tout.

Par ailleurs, la santé publique de Laval indique que la campagne de vaccination des résidents des CHSLD progresse.

Vendredi, 4500 travailleurs de la santé, 100 préposés aux patients et 1100 résidents de CHSLD avaient été vaccinés.

Malheureusement, la mère de Timotheatos n'avait pas encore reçu sa première dose avant de contracter le virus.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !