•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Production de véhicules électriques au Canada : entente de principe entre GM et Unifor

Un véhicule blanc avec le logo de FedEx sur le côté.

Le GM BrightDrop EV600 sera produit au Canada.

Photo : offerte par GM

Radio-Canada

GM affirme qu'il va investir un milliard de dollars afin de transformer l'usine CAMI d'Ingersoll, en Ontario, pour y construire son camion de livraison électrique BrightDrop EV600. GM et le syndicat Unifor ont annoncé qu'une entente de principe avait été conclue, vendredi soir.

Cet investissement permettra à GM de faire de CAMI la première usine automobile à grande échelle au Canada convertie pour produire des véhicules de livraison électriques au Canada, peut-on lire dans le communiqué émis par GM.

Cette entente de principe offre des investissements importants, de nouveaux produits, de nouveaux emplois et la sécurité d’emploi, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor, dans un communiqué séparé.

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l'Industrie, François-Philippe Champagne, a réagi à la nouvelle en soirée vendredi. Les annonces des derniers mois dans le secteur automobile ont démontré que notre gouvernement continuera à travailler avec nos partenaires syndicaux et industriels pour accélérer le travail que les entreprises et les innovateurs canadiens entreprennent pour réduire la pollution et soutenir les emplois des Canadiens, aujourd'hui et demain.

L'entente de principe doit toujours être ratifiée par les travailleurs syndiqués de l'usine d'Ingersoll. Unifor en représente 1900. Le résultat du vote est attendu le 18 janvier.

Le nouveau camion de livraison BrightDrop EV600 est un véhicule électrique qui devrait avoir de 275 à 400 kilomètres d'autonomie. Les premiers camions seront livrés à FedEx, selon GM.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !