•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa prolonge le financement du centre d'isolement COVID-19 de Windsor-Essex

Logo de la Croix-Rouge canadienne.

L'endroit est géré par la Ville de Windsor avec la Croix-Rouge canadienne. (archives)

Photo : CBC

Radio-Canada

Le financement fédéral pour l'exploitation d'un centre d'isolement et de récupération COVID-19 pour les travailleurs agricoles à Windsor-Essex a été prolongé.

L'installation de 117 lits, qui est gérée par la Ville de Windsor avec la Croix-Rouge canadienne, recevra un financement fédéral qui durera jusqu'à la fin du mois de mars, selon un communiqué de presse publié vendredi par le bureau du député de Windsor-Tecumseh, Irek Kusmierczyk.

Le Premier ministre Justin Trudeau a également fait référence à ce nouveau financement dans ses remarques lors d'une mise à jour sur la pandémie vendredi.

Au total, la Croix-Rouge reçoit 135 millions de dollars du gouvernement fédéral au cours de cet exercice financier pour soutenir ses efforts de secours dans tout le pays. Les responsables ne peuvent pas dire exactement combien d'argent est engagé dans l'annonce de vendredi, puisque le coût de fonctionnement du centre dépendra de son utilisation, selon un porte-parole de M. Kusmierczyk.

Le renouvellement du financement intervient avant l'arrivée de nombreux travailleurs étrangers temporaires dans le secteur agroalimentaire.

Windsor-Essex accueillera des milliers de nouveaux travailleurs agricoles dans les semaines et les mois à venir, a déclaré M. Kusmierczyk dans un communiqué.

Ce financement fédéral essentiel fournira aux autorités sanitaires locales un site d'isolement fiable pour ceux qui ne peuvent pas être mis en quarantaine en toute sécurité chez eux.

Les travailleurs migrants du secteur agricole de la région ont été durement touchés par les éclosions de COVID-19 l'année dernière, ce qui a provoqué une crise qui a attiré l'attention sur le traitement et les conditions auxquels sont confrontés les travailleurs qui viennent au Canada pour les récoltes chaque année.

Deux travailleurs migrants ont perdu la vie à cause de cette maladie dans la région en 2020.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !