•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pompiers volontaires offrent leurs services pour créer des patinoires extérieures

Damien et Zacharie Giroux se font des passes sur la patinoire.

Les résidents de McKellar pourront obtenir l'aide des pompiers afin d'avoir leur propre patinoire. (archives)

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Les pompiers volontaires du Canton de McKellar, près de Parry Sound, utiliseront des pompes à eau manuelles pour créer les fondations de patinoires extérieures sur des terrains privés.

L’initiative, approuvée par le conseil municipal plus tôt cette semaine, survient alors que le Bureau de santé de North Bay-Parry Sound a ordonné la fermeture des patinoires extérieures municipales pour quatre semaines.

L’idée est venue le mois dernier à l’esprit du chef des pompiers par intérim, Ron Harrison, bien avant la déclaration de l’état d’urgence par la province.

Le conseiller municipal et pompier volontaire Don Carmichael souligne qu’avant la fermeture imposée par le bureau de santé publique régional, l’unique patinoire extérieure gérée par le Canton était souvent bondée.

D’autres municipalités avaient déjà fermé leurs patinoires, explique M. Carmichael. Des gens d’autres communautés venaient utiliser la nôtre. Les résidents n’étaient pas très contents depuis un moment.

Les gens qui ont l’espace dans leur cours pourront avoir leur propre patinoire, ajoute-t-il.

Il souligne que plusieurs résidents tirent leur eau d’un puits et n’ont pas nécessairement accès à suffisamment d’eau.

Alors nous nous sommes dit qu’on peut apporter notre équipement de réserve, vieux et qui n’est plus vraiment utilisé pour combattre les incendies. Nous pouvons utiliser ces pompes pour "inonder" les cours.

Don Carmichael, conseiller municipal de McKellar et pompier volontaire

Selon lui, il s’agit d’une façon d’aider les citoyens à respecter l'ordre de rester à la maison tout en profitant des joies de l’hiver. C’est un service public qui permet aux familles de prendre l’air.

Quelques citoyens, dont David Moore, ont exprimé leur opposition sur les réseaux sociaux, affirmant qu’il ne s’agissait pas de la meilleure utilisation des ressources de la Municipalité.

Don Carmichael assure que les pompiers n’utiliseront pas le camion-citerne et que l’initiative est peu coûteuse, vu que les pompiers offrent leur temps bénévolement.

Il ajoute que cela n’affectera pas leur capacité à répondre aux urgences.

Cela permettra aussi aux pompiers de McKellar de s’entraîner à l’utilisation des pompes manuelles et des boyaux dans des conditions hivernales.

C’est un plus grand défi en hiver qu’en été, note Don Carmichael.

L’idée du chef des pompiers par intérim a d’ailleurs inspiré les pompiers de Centre Wellington, près de Guelph, qui ont déjà créé 16 patinoires dans des cours privées.

Le beau-frère de [Ron Harrison] est également un chef [des pompiers], à Fergus, Centre Wellington, dans le Sud de l’Ontario. Il a volé l’idée! , affirme Don Carmichael en riant.

Il croit que d'autres services d'incendies ailleurs dans la province pourraient décider de les imiter.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !