•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Turbulence autour de la superclinique de vaccination à l’aéroport de Thompson

Une femme masquée administre un vaccin.

Le Manitoba a déjà dévoilé deux supercliniques de vaccination, dans le sud de la province.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

La superclinique de vaccination à l’aéroport de Thompson dont l’ouverture est prévue le 4 février est inadéquate selon la mairesse de la ville située dans le nord du Manitoba.

Le centre se trouve dans un hangar à environ 10 kilomètres de la ville. La mairesse Colleen Smook affirme que le gouvernement provincial ne l’a pas consulté avant d’annoncer la création du centre.

Ma première préoccupation, c’est que le site n’est pas adéquat, ni assez grand. J’ai fait valoir mes préoccupations auprès du gouvernement, de l’Office régional de la santé et de toute personne qui voulait m’écouter, lance-t-elle.

La population de Thompson est de 13 000 personnes, mais la Ville agit comme centre de services pour d’autres communautés du nord de la province, ce qui correspond à près de 50 000 personnes, en tout.

La distance entre le centre-ville et l’aéroport est aussi une source de préoccupation pour Mme Smook, vu qu’il n’y a aucun transport public sur la route de gravier qui lie les deux lieux.

Ce n’est pas adéquat pour les personnes locales, ou même des communautés environnantes et nos partenaires qui voudraient voyager à Thompson, affirme-t-elle, en notant qu’il y a de nombreuses personnes prestataires d’aides gouvernementales qui n’ont pas les moyens de se rendre à l’aéroport.

Un bâtiment représente l'hôtel de ville de Thompson, dans le nord du Manitoba.

L'hôtel de ville de Thompson, la plus grande ville du nord de la province.

Photo : Radio-Canada / Trevor Lyons

Des représentants de la province étaient à Thompson jeudi pour une visite du hangar transformé en clinique. Le lendemain, Mme Smook a annoncé qu’une deuxième clinique de vaccination ouvrirait au centre communautaire régional de Thompson, où les vaccins contre la grippe ont été administrés cet automne.

Les doses du vaccin seront transportées à Thompson par voie aérienne et entreposées dans le hangar. Une portion des doses sera fournie à la clinique au centre-ville.

Nous allons quand même avoir une importante population qui va arriver en avion [principalement depuis les Premières Nations qui sont isolées], et en ce sens, c’est vraiment pratique, reconnaît la mairesse.

De plus, ça évitera qu’il y ait des contacts entre des habitants de plusieurs communautés, ajoute-t-elle.

Ils n’auront pas à se rendre au centre-ville et à socialiser. Ils peuvent maintenir les normes du confinement de leur communauté, poursuit Mme Smook.

Visitez notre dossier sur les vaccins contre la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !