•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pièce féministe Sanctuary lue par Black Theatre Workshop pour ses 50 ans

Une femme est au milieu d'une église vide.

La pièce de théâtre «Sanctuary» est proposée par Black Theatre Workshop, qui a été fondé en 1971.

Photo : Courtoisie Black Theatre Workshop

Radio-Canada

Black Theatre Workshop a lancé vendredi la programmation de son 50e anniversaire avec la lecture de l’œuvre Sanctuary. Cette lecture est offerte gratuitement pendant quatre semaines sur la page Facebook et la chaîne YouTube de cette organisation culturelle montréalaise. 

Œuvre livrée en anglais et en créole haïtien, Sanctuary prend la forme d’une discussion qu’une adolescente mène avec sa sœur, sa marraine, sa meilleure amie, son pasteur et Dieu. 

Cette pièce qui se veut féministe vise à explorer des thèmes comme l’identité de soi, le rôle des femmes et la pérennité. 

Elle a été choisie par la dramaturge, la metteuse en scène et la conteuse Lydie Dubuisson, qui est la nouvelle associée artistique de Black Theatre Workshop. 

L’influence de Black Lives Matter

Pour fêter ses 50 ans, la compagnie de théâtre noir ayant le plus de longévité au Canada travaillera avec le Théâtre La Licorne à la traduction en français de Pipeline, de la dramaturge américaine Dominique Morisseau. 

Cette pièce, qui raconte l’histoire d’une mère luttant pour que son fils ne se retrouve pas en prison, braque les projecteurs sur les inégalités raciales. Elle sera présentée au printemps prochain. 

Lors de la saison 2021-2022, cette œuvre sera jouée simultanément en anglais et en français par une troupe bilingue. 

Dans le cadre de l’initiative Envolées théâtrale du Centre national des Arts, Black Theatre Workshop donnera également au printemps – la date exacte sera annoncée ultérieurement – Black and Blue Matters - Track 1: No One Gives a F*ck About a Cop, un extrait de Black and Blue Matters

Au cœur de cette comédie musicale satirique mêlant musique hip-hop et interactivité se trouvent un ado noir et le policier blanc qui a tiré neuf balles sur lui. 

Plusieurs des projets de BTW dans la saison à venir portent sur le mouvement Black Lives Matter. Plus que jamais, nous avons besoin d’histoires de membres de la communauté noire, a indiqué, par communiqué, Quincy Armorer, directeur artistique de Black Theatre Workshop. Les projets de la deuxième moitié de la saison répondent à ce besoin urgent d’attirer l’attention vers les difficultés et les injustices [dont souffrent] les communautés noires à travers le monde.

En plus d’organiser le 30 janvier le Gala Vision Célébration, qui récompensera notamment le danseur et chorégraphe d’origine haïtienne Eddy Toussaint, Black Theatre Workshop proposera aussi l’événement en ligne Jam de poésie au mois de février. Chaque artiste de création parlée participant à ce jam présentera une œuvre sur un thème donné.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !