•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Oakville : retour à la normale après un incident qui a occupé un quartier toute la journée

Des policiers tiennent des armes à feu

La présence policière s'est maintenue tout l'après-midi et en soirée.

Photo : Radio-Canada / Jeremy Cohn/CBC News

CBC News

La situation est de retour à la normale à Oakville, en Ontario, où un homme barricadé dans une maison a tenu en haleine tout un quartier durant de longues heures, vendredi.

Les personnes habitant dans les maisons voisines de celle de l'homme barricadé ont été invités à chercher refuge dans leur sous-sol en raison d’une « situation active » peu après 13 h.

L'Appleby College, situé tout près, a aussi été placé en quarantaine sécurisée durant de longues heures.

Selon des tweets de la police de Halton publiés vendredi après-midi, l'incident s'est déroulé sur la rue Lakeshore Road West entre les rues 4th Line et Birch Hill Lane.

Sur Twitter, les responsables des communications de la police régionale de Halton ont déclaré qu'initialement, deux personnes s'y étaient barricadées et qu'il y aurait eu des coups de feu rapportés par les voisins.

Puis, la police a ajouté qu'une personne était sortie de la maison, mais qu'au moins une autre personne était toujours à l'intérieur. Des négociateurs sont entrés en contact avec la personne à l'intérieur de la maison. Nos négociateurs de crise vont travailler pour résoudre ce problème en toute sécurité, peut-on lire dans un tweet de la police émis à 15 h 33.

Puis, toujours sur Twitter, à 20 h 12, les policiers ont confirmé qu'il n'y avait qu'une seule personne dans la maison et que les négociations étaient toujours en cours.

Finalement, à 22 h 42, les policiers ont ajouté que l'incident était terminé. Après plus de neuf heures, nous avons mené cet incident à une conclusion sûre et la personne qui s'était barricadée est maintenant en détention. Nous savons que la journée a été longue et stressante pour les voisins de la région, et nous ne saurions trop vous remercier pour votre soutien et votre patience, peut-on lire sur le compte Twitter de la police régionale.

Les policiers n'ont pas dévoilé plus de détails pour le moment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !