•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Remboursement des vols annulés : le ministre Alghabra chargé de trouver une solution

Depuis des mois, les compagnies aériennes refusent d'indemniser les voyageurs touchés par la pandémie.

Un couple marche dans un corridor de l'aéroport Montréal-Trudeau.

Les voyageurs sont peu présents dans les aéroports canadiens depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Le nouveau venu au ministère fédéral des Transports aura la responsabilité de régler un problème épineux que son prédécesseur, lui, n'a pas réussi à résoudre.

Publiée vendredi, la lettre de mandat d'Omar Alghabra (Nouvelle fenêtre) indique d'entrée de jeu qu'il devra travailler [...] sur des mesures concernant le secteur du transport aérien qui permettent aux Canadiens de se faire rembourser pour les vols annulés en raison de la pandémie.

Ce dossier relevait jusqu'à tout récemment de Marc Garneau, muté mardi aux Affaires étrangères. Il ne figurait toutefois pas dans la lettre de mandat de ce dernier, publiée en novembre 2019, bien avant que n'apparaisse le nouveau coronavirus et que l'industrie aérienne ne s'effondre.

Omar Alghabra devra trouver des mesures qui conduiront aux remboursements que les transporteurs refusent de faire, en reconnaissant les conséquences uniques de la COVID-19 sur le réseau de transport aérien, peut-on lire dans sa lettre de mandat.

Pour ce faire, il devra travailler en collaboration avec plusieurs autres ministres du cabinet de Justin Trudeau, dont Chrystia Freeland, François-Philippe Champagne et Mélanie Joly, précise-t-elle encore.

Les deux politiciens sont debout devant une série d'unifoliés.

De gauche à droite : le nouveau ministre fédéral des Transports, Omar Alghabra, et son prédécesseur, Marc Garneau, aujourd'hui ministre des Affaires étrangères.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Au Canada, la vaste majorité des compagnies aériennes offrent depuis le début de la pandémie des crédits aux voyageurs dont les vols ont été annulés, arguant qu'elles n'ont pas les moyens de rembourser tout le monde et que, de toute façon, la loi ne les y oblige pas.

Le gouvernement Trudeau négocie avec elles un plan de sauvegarde, mais il a déjà fait savoir que celui-ci devrait être accompagné d'un engagement ferme des transporteurs d'indemniser leurs clients n'ayant pu prendre l'avion comme prévu.

En attendant, les plaintes s'accumulent à l'Office des transports du Canada (OTC), qui disait le mois dernier en avoir reçu 22 000 depuis le mois de mars.

Depuis, le ministre Garneau a ordonné à l'OTC de renforcer les règles obligeant les compagnies aériennes à rembourser les passagers pour les vols annulés, soulignant au passage que la pandémie avait mis en lumière une lacune dans la réglementation.

Plusieurs voyageurs craignent toutefois des délais supplémentaires avec l'arrivée en poste d'un nouveau titulaire au ministère des Transports.

Omar Alghabra est le député libéral de Mississauga-Centre, une circonscription ontarienne située en banlieue de Toronto. Il a accédé au Cabinet mardi à la faveur d'un remaniement ministériel qui a également envoyé François-Philippe Champagne au ministère de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !