•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les chiffres de la COVID-19 après les Fêtes sont encourageants en Alberta

Une personne portant un masque devant des lumières de Noël jaunes scintillantes le 23 décembre 2020 à Rome, en Italie.

Le taux de positivité était de 9,5% le 3 décembre 2020 en Alberta et de 5,8% le 14 janvier.

Photo : Reuters / Guglielmo Mangiapane

Les craintes d'une flambée de contaminations de la COVID-19 après les Fêtes ne semblent pas s'être concrétisées en Alberta. Même s’il y a encore du chemin à parcourir avant que les principales mesures de santé publique puissent être levées, des experts pensent que les tendances actuelles sont encourageantes.

La vue d'ensemble suggère que ce que nous faisons en Alberta fonctionne, explique Craig Jenne, professeur agrégé de microbiologie, d'immunologie et de maladies infectieuses à l'Université de Calgary.

Il note que le nombre de nouveaux cas quotidiens diminue régulièrement depuis plusieurs semaines maintenant.

Bien que, au nombre de 806 en date du 14 janvier, les hospitalisations restent relativement élevées, elles semblent avoir atteint un sommet et elles ont commencé à baisser, bien que très lentement, selon lui.

Elles ne descendent pas aussi vite que nous le souhaitons, mais au moins, elles ne montent pas, dit le Dr Jenne.

On constate une augmentation du nombre de patients atteints de la COVID-19 dans les hôpitaux de l'Alberta d'avril 2020 à décembre 2020. On constate une diminution à partir de la mi-décembre 2020. Pour les patients en soins intensifs, il y a une augmentation jusqu'à la mi-décembre, et depuis il y a une stabilisation de ce nombre.

Le 30 décembre, il y avait 947 personnes hospitalisées, dont 146 aux soins intensifs. Le 13 janvier, il y avait 806 personnes hospitalisées, dont 136 aux soins intensifs.

Photo : Radio-Canada

Taux de positivité en baisse

L’Alberta allégera certaines restrictions de santé publique à compter de lundi, permettant notamment aux salons de coiffure, aux barbiers ainsi qu'à d'autres entreprises de services personnels de rouvrir, sur rendez-vous seulement et en respectant les limites entourant la capacité d'accueil.

Mais il est encore trop tôt pour lever les principales restrictions mises en vigueur en décembre, selon la médecin hygiéniste en chef, Deena Hinshaw.

À la question de savoir si la diminution du nombre de cas serait liée à une diminution du nombre de tests effectués, la Dre Hinshaw répond que le taux de positivité a lui aussi diminué.

Le taux de positivité est le pourcentage de tests positifs après un dépistage de la COVID-19 par rapport au nombre de tests effectués.

Il était de 9,5 % le 3 décembre 2020 en Alberta, et de 5,8 %, le 14 janvier.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Des Albertains qui respectent les consignes

Avant les Fêtes, le premier ministre de la province, Jason Kenney, avait admis craindre que les Albertains ne comprennent pas ou ne tiennent pas compte des règles limitant les réunions de famille.

Je suis préoccupé, pour être franc, de ce que nous pourrions voir après Noël, disait-il en décembre.

Il semblerait que les Albertains ont généralement suivi les règles et qu'ils ont limité la propagation du virus, estime la Dre Hinshaw. On s'attendait à voir un pic de contamination après les vacances, mais jusqu'à présent, il n'y a pas eu d'augmentation majeure, souligne-t-elle.

Même si le plan fonctionne, le Dr Craig Jenne pense que les chiffres doivent encore baisser avant que les mesures de santé publique puissent être considérablement assouplies.

Le plan fonctionne.

Dr Craig Jenne, professeur agrégé de microbiologie, d'immunologie et de maladies infectieuses à l'Université de Calgary.

Les Albertains, encore une fois, ont montré que lorsque nous travaillons ensemble et respectons les restrictions, nous réduisons le nombre de cas, explique la Dre Deena Hinshaw.

Avec les informations de Robson Fletcher

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !