•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse de cas dans le Nord-Ouest : « anxiété » sur le terrain

La ville d'Edmundston.

La région d'Edmundston est toujours en phase orange comme le reste du Nouveau-Brunswick, mais des médecins de la région croient qu'elle pourrait passer en phase rouge.

Photo : Radio-Canada / Jessica Savoie

La médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, la Dre Jennifer Russell, se déplace dans le nord-ouest de la province vendredi. La santé publique estime que l'évolution de la COVID-19 y est préoccupante.

La zone 4 et la zone 5 nous inquiètent beaucoup, a affirmé la Dre Russell qui se rend dans la région avec de hauts fonctionnaires du ministère de la Santé.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Dans la région d’Edmundston (zone 4), on comptait 46 cas actifs vendredi après-midi, et dans le secteur de Campbellton (zone 5), on en recensait 35. Sur le terrain, la montée de cas dans ces régions tracasse aussi les professionnels de la santé.

C’est sûr que c’est inquiétant. Ça me chicote un petit peu de voir des éclosions apparaître un peu partout dans notre zone, a confié le chef du département de médecine familiale de l'hôpital d'Edmundston, le Dr John Tobin, en entrevue à La matinale.

Communiquer les risques

La Dre Russell a révélé que des gens se sont présentés lors de rassemblements durant les vacances des Fêtes sans se faire tester alors qu’ils avaient des symptômes de la maladie respiratoire.

La santé publique espère que cette visite de la Dre Russell lui permettra de prendre le pouls sur le terrain et de mieux communiquer les risques.

Selon le Dr Tobin, il est important que les gens comprennent la gravité de la situation.

On est en pandémie. Je pense que tout le monde sait qu'on est en pandémie. Moi, personnellement, si j’ai des symptômes, come on, je vais rester chez nous.

Le Dr John Tobin

Il faudra qu’on fasse une petite réflexion personnelle pour mettre nos priorités aux bonnes places et réaliser que c’est sérieux l’affaire si on ne veut pas que ça explose plus que ça le fait là, a-t-il ajouté.

Craintes de débordements

Le Dr Tobin dit avoir confiance à la population. Il espère que les citoyens suivront les directives de la santé publique à la lettre afin d’éviter des débordements du système de soins de santé dans la région.

On a un peu ce sentiment qu’on va peut-être passer à la phase rouge parce qu’on voit les cas exploser dans plein de places dans la zone. On aura des hospitalisations tôt ou tard. Avec les projections au niveau de la contagion et de la courbe d'augmentation qu’on est en train de voir, ce n’est pas hors de question qu’on sera débordé d’ici la fin du mois si ça continue, a avancé le médecin.

Fermetures préventives

Éric Marquis, maire suppléant d’Edmundston, est convaincu que les citoyens suivront les directives de la santé. Plusieurs commerces ont par ailleurs choisi de fermer leurs portes par prévention.

Naturellement, avec l’augmentation des cas depuis la période des Fêtes qui vient de se terminer, c’est certain que ça apporte une certaine anxiété qu’on essaie de gérer, a indiqué M. Marquis.

Le maire suppléant croit qu’il sera possible de retrouver une certaine normalité dans les prochaines semaines.

Avec des informations de La matinale et du Téléjournal Acadie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !