•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un rapport encourage le Nord de l’Ontario à développer l'accueil des immigrants

Christian Howald devant un groupe de personnes assis à des tables.

Un atelier donné la conférence sur l'immigration Viens au Nord à Thunder Bay en février 2020.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Radio-Canada

Les communautés du Nord de l’Ontario doivent être inclusives et faire en sorte que les nouveaux arrivants se sentent les bienvenus s’ils veulent freiner le déclin de la population, selon un rapport publié récemment.

Le rapport, intitulé Viens au nord, est le fruit de deux conférences organisées par l’Institut des politiques du Nord (IPN) en février dernier, à Temiskaming Shores et à Thunder Bay.

Il suggère que les communautés de la région devraient élaborer un plan de marketing coordonné pour attirer les immigrants et les personnes venant d’autres régions du Canada.

Les thèmes sont regroupés sur des papiers de couleurs sur un mur.

Différentes thématiques liées à l’attraction de main d’œuvre avaient été abordées dans le cadre des deux conférences.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Des communautés inclusives et accueillantes, exemptes de racisme et offrant des opportunités à tous les membres de la société, sont essentielles à la viabilité des régions , affirme le rapport.

Ryan Reynard, directeur général de la Lake of the Woods Business Incentive Corporation, dans la région de Kenora, rappelle qu’attirer de nouveaux résidents dans la région n’est que la moitié du combat.

Les gens peuvent être attirés par ces communautés, mais c’est un bon accueil dont nous avons besoin pour les y maintenir, déclare M. Reynard.

Par exemple, des ressources doivent être déployées pour assurer l’intégration des nouveaux arrivants, dit-il.

Même si ces services étaient déjà disponibles, la communication a souvent fait défaut entre les organisations qui les offrent et celles qui essaient d’attirer de nouveaux résidents, note le directeur général de la Lake of the Woods Business Incentive Corporation.

Le rapport de l’IPN recommande d’ailleurs que les portails d’immigration soient rebaptisés portails d’accueil pour refléter la volonté d’aller au-delà de l’attraction des nouveaux arrivants.

Le rapport suggère également plus de collaboration entre les groupes luttant contre le racisme et ceux qui font la promotion de l’immigration.

Ryan Reynard souligne que tous les districts du Nord de l'Ontario font état d’une pénurie de main-d’œuvre et d’un déclin ou d’un vieillissement de la population.

Les propriétaires d’entreprises ont du mal à trouver des employés, qu’il s’agisse de travailleurs qualifiés ou non.

Ryan Reynard, directeur général de la Lake of the Woods Business Incentive Corporation

La COVID-19 n’a fait qu’empirer les choses pour les propriétaires d’entreprises et a affecté les efforts visant à attirer de nouveaux résidents, note M. Reynard.

Nous essayons de retrouver notre élan, conclut-il.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !