•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la Croix-Rouge débarque au Château Sainte-Marie

La Croix-Rouge s'amène en renfort au Château Sainte-Marie, en Beauce.

La Croix-Rouge s'amène en renfort au Château Sainte-Marie, en Beauce.

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

La Croix-Rouge a été appelée en renfort pour contenir l’éclosion qui fait rage à la résidence privée pour aînés le Château Sainte-Marie en Beauce.

La situation ne cesse de se détériorer à l’intérieur des murs de l’établissement alors que de plus en plus de résidents s'ajoutent au bilan des personnes contaminées par la COVID-19.

On a besoin de gens supplémentaires. On veut entourer nos résidents. C’est inquiétant pour eux, affirme la directrice des communications des Résidences Cogir, Brigitte Pouliot.

En date de vendredi, 112 personnes âgées ont contracté la maladie, ce qui représente le tiers des résidents. Deux résidents sont décédés, une douzaine sont hospitalisées et deux autres ont été envoyés dans un centre de convalescence de la COVID-19.

Soutien humain

Dès le début de la semaine prochaine, des ressources de la Croix-Rouge seront déployées dans la résidence à raison de 10 h par jour.

On a des gens qui sont venus aujourd’hui pour faire du repérage dans la résidence pour voir comment ça fonctionne et où sont nos gens positifs, précise Mme Pouliot.

Cette aide est devenue nécessaire puisqu'une vingtaine d'employés ont aussi été contaminés.

Les gens de la Croix-Rouge feront du soutien psychologique et une vigie des symptômes. Ils seront là pour le côté très humain, affirme Brigitte Pouliot.

Selon la directrice des communications de la Croix-Rouge Carole Du Sault, les aides de service déployées se relaieront sur des quarts de travail pendant une période de quatre semaines.

La résidence assure également avoir une bonne collaboration avec le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches. Le Château Sainte-Marie fait aussi appel à des agences pour obtenir des employés supplémentaires.

Les prochains jours seront déterminants

Le Château Sainte-Marie héberge 335 personnes, surtout autonomes et semi-autonomes. Si au départ, la majorité des aînés étaient asymptomatiques, des symptômes commencent à apparaître chez les personnes contaminées.

On a des résidents qui commencent à développer des symptômes. On n’a pas encore de cas très graves, mais les prochains jours seront déterminants, relate Mme Pouliot.

Jusqu’à la détection du premier cas, au début janvier, les résidents du Château Sainte-Marie pouvaient toujours consommer leurs repas dans la salle à manger de la résidence.

Le nombre de tables avait été réduit et elles avaient été espacées pour permettre le respect du deux mètres entre les personnes en tout temps, mais Brigitte Pouliot soupçonne que c’est à cet endroit que la COVID-19 aurait pu se propager malgré tout.

L’ensemble des aînés en résidences pour personnes âgées du Québec doivent manger dans leur chambre ou leur appartement depuis le resserrement des mesures sanitaires le 9 janvier dernier.

Avec les informations de Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !