•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Certains enseignants du Manitoba auront accès aux tests de dépistage rapide dès lundi

Des dizaines d'échantillons de COVID-19 dans deux mains gantées.

Le personnel des écoles devrait pouvoir recevoir le résultat d'un test de dépistage le jour même.

Photo : The Associated Press / Matt Slocum

Radio-Canada

Le personnel de cinq divisions scolaires au Manitoba pourra accéder à des tests de dépistage rapide du SRAS-CoV-2 à compter de lundi, a annoncé le gouvernement du Manitoba jeudi.

Les divisions sélectionnées pour le projet pilote qui a été annoncé en décembre sont la Division scolaire de Winnipeg, Seven Oaks, River East Transcona, Rivière Seine et Hanover.

Le personnel qui travaille directement avec des élèves, soit les enseignants, les auxiliaires, les chauffeurs d’autobus, les concierges et les employés de garderies qui sont situés dans les écoles, devra se rendre au centre de dépistage situé sur l’avenue Nairn.

Ces personnes doivent avoir été exposées à la COVID-19, avoir des symptômes de la maladie ou vivre avec une personne qui présente des symptômes. Les résultats devraient être donnés le jour même, bien que cela puisse prendre un peu plus de temps lors de la première phase du projet.

Le programme de laissez-passer rapide permettra de maintenir la sécurité dans les écoles en assurant la notification plus rapide de cas déclarés positifs, et en donnant aux employés des écoles la certitude qu’ils ne sont pas atteints de la COVID-19 lorsqu’ils retournent au travail, affirme le ministre de l’Éducation, Cliff Cullen, dans un communiqué.

En consacrant une voie de tests de dépistage au personnel des écoles, cela nous permettra de repérer rapidement des cas de COVID-19, d’accélérer la recherche de contacts, et de réduire la propagation dans nos écoles et dans notre communauté, indique pour sa part la ministre de la Santé, Heather Stefanson.

Le centre de dépistage pour le personnel des écoles, situé au 1066 avenue Nairn, sera ouvert tous les jours de 7 h à 15 h. Une entrée du centre leur sera réservée, puisque le bâtiment héberge aussi un centre de dépistage au volant.

La province prévoit éventuellement d'ouvrir des centres similaires dans diverses communautés au Manitoba, notamment Winkler et Brandon.

Le centre sera géré par la firme privée Dynacare, et les tests seront effectués par des employés formés au Collège Red River avec les tests rapides Songbird Hyris bCube.

Le syndicat des enseignants est content

Les membres du personnel des écoles qui obtiennent un test devront montrer une pièce d’identité et une preuve de leur emploi. Ils devront aussi s’isoler en attendant le résultat.

Ils peuvent prendre rendez-vous à compter de dimanche. De 20 à 40 rendez-vous seront offerts chaque jour pendant la première semaine, et 80, au cours de la deuxième. Plus tard, la province espère offrir 160 tests par jour.

Le syndicat des enseignants, la Manitoba Teachers Society, se réjouit de l’annonce de tests rapides pour le personnel des écoles. Un porte-parole indique que le principal avantage sera d'avoir à attendre seulement 8 heures pour le résultat du test, comparativement à 30 heures pour les tests normaux.

La DSFM attend son tour

Les employés des autres divisions scolaires pourront accéder aux tests de dépistage rapide au mois de février, selon la province.

Le directeur général de la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM), Alain Laberge, attend de pied ferme que ses employés puissent accéder aux tests de dépistage rapide.

C’est une bonne nouvelle, ce projet pilote. Je ne m’en cacherai pas, nous aurions aimé en faire partie. Parce que […] nous avons eu des écoles qui étaient en code rouge, nous avons des écoles en code orange, nous avons eu notre lot, indique-t-il.

Les deux écoles secondaires françaises de Winnipeg sont passées à l’enseignement à domicile cet automne après des éclosions importantes de COVID-19.

Nous croyons que les écoles peuvent être des endroits, des vecteurs de transmission, reconnaît M. Laberge, d’où l’importance de permettre au personnel d’accéder aux tests rapides, ainsi qu’au vaccin contre la COVID-19.

Un certain nombre d’élèves manitobains retournent aux cours en personne lundi.

Avec les informations de Chloé Dioré de Périgny et de Bartley Kives

Carte montrant les cas de coronavirus par pays

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !