•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lutte contre le racisme à Montréal : Bochra Manaï mise sur le dialogue

Mme Manaï écrit sur son téléphone, devant la Cour d'appel du Québec.

Bochra Manaï a reçu le mandat d'élaborer un plan d'action pour conseiller la Ville de Montréal sur les politiques à adopter et les gestes à poser afin de combattre le racisme et les discriminations systémiques au sein de l'appareil municipal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Saluée ou décriée, la nomination de la chercheuse Bochra Manaï au premier poste de commissaire à la lutte contre le racisme et la discrimination systémiques à Montréal provoque des réactions, notamment du côté de Québec, qui a vertement critiqué jeudi le choix de la Ville.

Pour nous, il s’agit d’une erreur de la part de la Ville de Montréal. Le gouvernement du Québec fait déjà de la lutte contre le racisme une priorité, comme en témoigne le rapport déposé en décembre dernier, a fait valoir le cabinet du premier ministre Legault, qui reproche notamment à Mme Manaï ses prises de position passées contre la Loi sur la laïcité de l'État.

En 2019, Bochra Manaï s’était effectivement fait connaître du grand public en endossant le rôle de porte-parole du Conseil national des musulmans canadiens (CNMC) lors de sa contestation judiciaire de la loi 21.

La Ville a rapidement réagi aux propos du gouvernement en défendant son processus administratif d’embauche rigoureux, qui a examiné plus de 120 candidatures. Elle a aussi tenu à rappeler qu’elle ne peut, ni légalement ni moralement, discriminer un candidat qualifié pour un poste dans sa fonction publique sur la base de ses prises de position et ses emplois passés.

Mme Manaï est hautement compétente et c’est ce qui fait d’elle la candidate choisie. [...] Le projet de loi 21 a été dûment adopté par l’Assemblée nationale du Québec, et pour la Ville le débat est clos. Toutes nos énergies sont déployées à combattre le racisme et les discriminations systémiques.

Une citation de :La Ville de Montréal

J’ai toujours fait des ponts

En entrevue à Tout un matin, la nouvelle commissaire a assuré comprendre les inquiétudes formulées par Québec et certaines personnalités publiques, mais elle s’est voulue rassurante. Exerçant dans le milieu communautaire depuis plusieurs années, la titulaire de deux maîtrises et d’un doctorat en études urbaines de l’Institut national de la recherche scientifique a affirmé que sa démarche a toujours été basée sur la concertation, l'écoute et le dialogue.

Je m’attendais à ce qu'il y ait des réactions diverses, que ce soit sur mon identité ou mon parcours. La critique est tout à fait légitime et je comprends les inquiétudes. Mais je ne viens pas comme quelqu'un qui polarise ou divise, je souhaite faire dialoguer les employés autour d’enjeux qui les concernent.

Une citation de :Bochra Manaï

Spécialisée dans les dynamiques d’exclusion et d’inclusion dans les quartiers urbains, Mme Manaï travaillait depuis 2017 dans le milieu communautaire de Montréal-Nord.

La nouvelle commissaire aura pour mandat d'élaborer un plan d'action, fondé sur les 38 recommandations du Rapport de consultation publique sur le racisme et la discrimination systémiques, afin de conseiller la Ville sur les politiques à adopter et les gestes à poser pour combattre ces phénomènes au sein de l'appareil municipal. Entourée de plusieurs professionnels, Bochra ManaÏ travaillera également de concert avec une ressource à temps plein spécialisée en profilage racial au sein du SPVM.

Des postes semblables existent déjà depuis quelques années relativement aux personnes itinérantes et aux peuples autochtones.

J’ai toujours fait des ponts, entre des milieux de travail différents, entre les communautés culturelles, entre des groupes ethniques, religieux et linguistiques. Cela ne va pas changer. [...] Il faut établir un rapport de confiance et un dialogue.

Une citation de :Bochra Manaï

Mme Manaï a dirigé l’organisme Parole d’excluEs de Montréal-Nord, qui encourage la mobilisation citoyenne. Elle a également participé aux travaux de la Table sur la diversité, l’inclusion et la lutte contre les discriminations, qui a transmis des recommandations à la Ville en 2019.

Ressources humaines et profilage racial

Celle qui sera en poste dès lundi a déjà défini ses priorités : elle s'attaquera aux dossiers liés à l'embauche des personnes issues de la diversité ainsi qu'au problème de profilage racial. Mais je vais m'intéresser à toutes les formes de discriminations vécues, car il y a aussi du racisme dans l’urbanisme ou dans le logement, ajoute néanmoins la nouvelle commissaire.

Mme ManaÏ a par ailleurs déclaré qu'elle avait hâte d’engager des conversations avec le futur ministre de la lutte contre le racisme, qui sera nommé par Québec dans les prochains mois. Elle en a également profité pour saluer plusieurs recommandations audacieuses proposées par Québec et son Groupe d'action contre le racisme (GACR).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !