•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une complotiste au sein du comité de la sécurité publique de la Ville de Sherbrooke

L'hôtel de ville de Sherbrooke.

La Ville soutient qu'elle ignorait que la dame était une complotiste.

Photo : Radio-Canada / Bertrand Galipeau

Radio-Canada

Une citoyenne adepte des théories du complot et opposante aux mesures sanitaires siège au comité de la sécurité publique de Sherbrooke, une situation qu'ignoraient et qui préoccupent grandement le Service de police de Sherbrooke (SPS) et la Ville de Sherbrooke.

Radio-Canada a appris que cette citoyenne a été nommée en mai dernier au sein de ce comité. Elle pouvait donc avoir accès à des informations privilégiées touchant la préparation de la gestion de la pandémie.

Depuis plusieurs mois, cette femme partage abondamment sur les réseaux sociaux des publications de nature complotistes, notamment du groupe QAnon. Elle tient également des propos virulents contre le couvre-feu et les mesures sanitaires.

Un exemple des publications partagées par la citoyenne.

Un exemple des publications partagées par la citoyenne.

Photo : Radio-Canada / Crédit : Facebook

Selon Isabelle Dorais, attachée politique du maire Steve Lussier, le cabinet de la mairie ignorait la situation. Elle ajoute que la Ville fera le suivi nécessaire dans ce dossier.

Pourtant, la conseillère municipale et présidente du comité de la sécurité, Danielle Berthold, admet qu'elle était au courant de la situation depuis l'automne dernier. Elle mentionne qu'aucune décision n'a été prise à son sujet jusqu'à présent, car la dernière rencontre du comité remonte au 20 septembre. Elle soutient que le comité va statuer sur le cas de cette dame à la prochaine rencontre, prévue le 9 février prochain.

Le SPS très préoccupé

De son côté le SPS soutient être extrêmement préoccupé par ces informations.

Le SPS est extrêmement préoccupé par les informations obtenues par Radio-Canada. La direction est en lien direct cet après-midi avec la Ville de Sherbrooke et son comité de sécurité publique pour la suite des choses.

Martin Carrier, porte-parole du SPS

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !