•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La région déploie de nouvelles recherches pour les télécommunications sous terre

Un mineur travaille sur une tablette sous terre.

Un réseau souterrain est déployé chez Eldorado Gold.

Photo : Meglab

Le Centre d’excellence en connectivité minière (CECM) amorcera en 2021 la deuxième phase d’un projet majeur de recherche en télécommunication pour les opérations minières souterraines, en partenariat avec les entreprises Eldorado Gold Québec et Meglab.

Au cours des derniers mois, les deux entreprises ont reçu le support du CECM et de ses partenaires, notamment l’UQAT, pour se pencher sur des enjeux de l’industrie, comme l’utilisation d’applications sur un réseau LTE dans une mine ou encore les solutions pour exploiter efficacement un système de localisation sous-terre. Près de 1500 heures y ont été consacrées.

Dans cette deuxième phase de recherches, de nouveaux enjeux seront abordés afin notamment d’assurer une couverture fiable du réseau LTE ou encore trouver de nouvelles avenues pour des sources d’énergie disponibles sous terre.

Directrice générale à 48e Nord International, l’organisme qui pilote le Centre d’excellence, Cindy Valence, se réjouit de voir les entreprises profiter de l’expertise mise de l’avant par le CECM et ses partenaires, tant au niveau de la recherche que de la validation des technologies et leur mise en marché.

On a une dizaine d’entreprises de partout au Québec qui se sont prévalues de nos services depuis la création du CECM en 2018, explique-t-elle. Il n’y pas de trop petits projets, mais la collaboration avec Eldorado et Meglab est sans doute la plus importante. Ces deux entreprises ont choisi de collaborer pour trouver des façons d’accélérer le déploiement de nouvelles technologies. Les premiers résultats ont été positifs et elles ont choisi de commencer l’année en force avec de nouveaux projets qui vont être livrés tout au long de l’année.

Virage vers la mine intelligente

Pour Eldorado Gold Québec, cette participation aux travaux du Centre d’excellence se veut un pas de plus dans ses actions pour prendre le virage vers la mine intelligente.

D’être présent dans ces travaux de recherche, ça nous permet de pousser plus loin les technologies qui sont déjà présentes chez nous, comme notre réseau privé LTE, précise Martin Pichette, directeur des opérations et maintenance. Ce n’est pas simple de rendre ça parfait dans un environnement comme une mine souterraine. On travaille sur des projets très innovants qui vont pouvoir servir pour toute l’industrie.

Eldorado estime que ce virage numérique lui offre des avantages concrets dans ses opérations.

Le plus prioritaire, c’est la sécurité, ajoute M. Pichette. Quand on parle de géolocalisation, ça aide beaucoup de savoir où sont nos gens dans des situations d’urgence. De meilleures communications, ça a aussi un impact sur notre productivité et ça amène une réduction des coûts d’opérations. Ça facilite la vie de tout le monde sous terre et ça aide à la motivation et la rétention de main-d’œuvre.

Kim Vallade

Kim Vallade, directrice générale de Meglab (archives)

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

L’entreprise Meglab y trouve aussi compte, notamment par la vitrine que lui offre sa collaboration avec 48e Nord international et le Pôle d’excellence MISA.

D’avoir une telle vitrine, ça met en lumière le savoir-faire des entreprises régionales, mais aussi l’aspect innovant de nos minières dans la région, souligne la directrice générale, Kim Valade. C’est aussi très motivant pour nos équipes de travailler avec des experts comme ceux de l’UQAT. Ça nous challenge à trouver de nouvelles idées et ça ajoute une profondeur à nos travaux en validant leur fiabilité.

À ce sujet, Cindy Valence croit que l’expertise démontrée dans la région et au Québec est digne de mention.

Le défi, c’est de ne pas s’asseoir sur nos lauriers. Si on veut continuer à être des leaders de l’industrie, il faut qu’on continue à répondre aux différents enjeux, comme on le fait présentement dans nos projets avec Meglab et Eldorado, conclut-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !