•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Nouveau-Brunswick signale 23 nouveaux cas et demeure en phase orange

« Nous sommes à un point critique », prévient la médecin hygiéniste en chef Jennifer Russell, alors que la pandémie de COVID-19 atteint un nouveau sommet au Nouveau-Brunswick.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, lors d'un point de presse sur l'évolution de la pandémie de COVID-19.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, urge les Néo-Brunswickois a respecter les règles de la santé publique.

Photo : Radio-Canada

Catherine Allard

Le premier ministre Blaine Higgs avertit les Néo-Brunswickois qu'ils doivent absolument respecter les consignes de la santé publique s'ils veulent éviter un passage en phase rouge. Jeudi, 23 nouveaux cas de COVID-19 ont été signalé et 246 personnes sont malades dans la province.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

La santé publique signale sept nouveaux cas dans la région de Moncton, deux dans la région de Saint-Jean, quatre dans la région de Fredericton, cinq dans la région d'Edmundston, quatre dans la région de Campbellton et un dans la région de Bathurst.

Plus de 2600 Néo-Brunswickois sont en isolement préventifs. Trois personnes sont hospitalisées.

Un cas dans un foyer de soins à Edmundston

Un cas de COVID-19 a également été signalé aux Résidences Jodin à Edmundston et une éclosion a été déclarée par la santé publique dans cet établissement.

Jeudi, la santé publique a envoyé une équipe de gestion rapide des éclosions dans ce foyer de soins qui compte 159 résidents et 221 employés. Des séances de dépistage de masse sont en cours.

Jennifer Russell en entrevue par webcam.

La docteure Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, se rendra dans la région d'Edmundston vendredi.

Photo : Radio-Canada

Ailleurs dans la province, le personnel et les résidents du foyer Fundy Royal Manor à Hillsborough et deux du foyer Tucker Hall (Parkland) à Saint-Jean subissent de nouveaux tests de dépistage jeudi.

La phase rouge, une réelle possibilité

La province demeure en phase orange, jeudi, mais le premier ministre prévient qu'il n'hésitera pas à faire passer la province en phase rouge si le besoin se fait sentir.

Des personnes demandent si nous devons passer en rouge. Pour l'instant, nous restons en orange, mais si nous voyons de la transmission communautaire hors de contrôle, si le système de santé est submergé ou si les mesures de la santé publique ne fonctionnent pas, nous pourrions repasser en phase rouge, a dit le premier ministre lors d'un point de presse, jeudi.

Le non-respect des règles aura des conséquences. C'est un must, les gens meurent. Nous avons la possibilité de continuer le travail que nous avons accompli au cours des dix derniers mois, sinon nous pouvons tout perdre.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick

La santé publique a signalé 260 nouveaux cas depuis le 1er janvier, dont une centaine au cours des quatre derniers jours.

C'est une augmentation avec laquelle nous ne sommes pas confortables, affirme la médecin hygiéniste en chef Jennifer Russell.

Nous sommes à un point critique. Nous sommes dans la phase orange et nous voyons quand même des cas, donc ça ne fonctionne pas. Nous tentons de voir pourquoi ça ne fonctionne pas, ajoute-t-elle.

La santé publique établit trois critères pour évaluer un changement de phase, soit :

  • le nombre de cas actifs et la rapidité avec laquelle ils augmentent;
  • la présence de transmission communautaire ou d'éclosions dans des endroits vulnérables;
  • l'état du système de santé, la disponibilité des lits dans les hôpitaux et le nombre de travailleurs de la santé en isolement.

Le premier ministre affirme que certains citoyens continuent de ne pas respecter les mesures de la santé publique. Certaines personnes ne font clairement pas ce qu'on leur demande, dit Blaine Higgs, en citant des fêtes d'anniversaire avec une quarantaine d'invités, des parties de cartes ou des rassemblements où ont participé des gens symptomatiques.

Jennifer Russell se déplacera dans le Nord

La Dre Jennifer Russell a avoué être particulièrement inquiète de l'évolution de la pandémie dans la grande région d'Edmundston et la grande région de Campbellton.

Elle se déplacera dans la région d'Edmundston, vendredi, en compagnie de hauts fonctionnaires du ministère de la Santé, afin de rencontrer des députés, des maires et possiblement des chefs des communautés autochtones.

C'est vraiment pour écouter les difficultés qu'ils ont avec la situation, on peut aussi communiquer avec eux les risques qui existent dans la communauté et comment eux peuvent nous aider avec les messages pour contenir les éclosions, explique Jennifer Russell.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

La vaccination se poursuit

Un lot de doses du vaccin de Moderna est arrivé dans la province jeudi. Ces doses seront utilisées pour vacciner les résidents et les employés de huit établissements de soins de longue durée au cours des prochains jours, notamment dans la région de Saint-Jean.

D’autres doses du vaccin de Pfizer-BioNTech sont également arrivées plus tôt cette semaine. Elles seront utilisées lors de séances de vaccination en fin de semaine à Campbellton, à Edmundston, à Fredericton et à Saint-Jean.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !