•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comparution de l'auteur présumé de graffitis antisémites dans une synagogue

Des croix gammées peintes sur les portes d'une synagogue.

Des croix gammées peintes sur les portes de Shaar Hashomayim, l'une des plus grandes synagogues de Montréal.

Photo : La Presse canadienne

La Presse canadienne

Adam Riga, âgé de 28 ans, qui aurait peint des croix gammées sur les portes d'une synagogue de Westmount, mercredi après-midi, a comparu aujourd'hui devant la cour.

Il fait face à deux chefs d'accusation : d'avoir proféré des menaces et de possession de matériel incendiaire, soit un bidon d'essence et un briquet.

Le suspect avait été arrêté après la découverte de croix gammées peintes à la bombe aérosol sur les portes de Shaar Hashomayim, l'une des plus importantes synagogues sur l'île de Montréal.

Selon l'agent Raphaël Bergeron, du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), le suspect devrait subir une évaluation psychologique.

Le rabbin Adam Scheier, de la synagogue Shaar Hashomayim, a écrit aux membres de la communauté qu'un agent de sécurité avait maîtrisé l'homme avant qu'il ne soit arrêté par la police, mercredi vers 14 h. Selon la direction du temple, le suspect avait aussi un bidon d'essence lors de son arrestation.

L'incident a provoqué une indignation généralisée, notamment du premier ministre Justin Trudeau, qui a condamné cet acte absolument odieux.

Nous devons dénoncer la haine antisémite, peu importe où et quand elle se produit, a-t-il écrit sur Twitter mercredi soir.

Le premier ministre François Legault a également condamné un geste antisémite inacceptable, qu'il faut dénoncer haut et fort.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.