•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Affaire René Kègle : coupables de complicité après un meurtre, elles évitent la prison

Les visages de Noémie Morin et de Shanny Haley, dans deux photos différentes.

Noémie Morin (à gauche) et Shanny Haley (à droite)

Photo : Facebook

Radio-Canada

Les événements meurtriers de l’automne 2018 étaient au coeur d’audiences qui ont eu lieu jeudi au palais de justice de Trois-Rivières. Le corps d’Ophélie Martin-Cyr, 19 ans, avait été trouvé dans un champ de Yamachiche, à quelques kilomètres d’un véhicule incendié où se trouvaient les corps calcinés de deux hommes.

Noémie Morin, de Bécancour, a plaidé coupable jeudi d'une accusation de complicité après les faits pour le meurtre de Steve Lamy, dont le corps a été trouvé dans le véhicule abandonné dans le secteur de Sainte-Marthe-du-Cap.

La jeune femme de 26 ans a été condamnée à l'emprisonnement avec sursis, avec suivi pour une durée de trois ans. Elle purgera donc sa peine dans la collectivité.

Noémie Morin devra effectuer 240 heures de travaux communautaires.

Après de longues discussions avec les procureurs et après avoir appelé à la barre la sœur de Steve Lamy, le juge Francois Huot a ainsi entériné la suggestion commune des procureurs.

Les visages de Steve Lamy et de Jean-Christophe Gilbert.

Steve Lamy (à gauche) et Jean-Christophe Gilbert (à droite)

Photo : Radio-Canada (à droite) et courtoisie deCorinne Bolduc (à gauche)

Shanny Haley, de Champlain, a aussi plaidé coupable de complicité après les faits, cette fois pour le meurtre de Jean-Christophe Gilbert, un homme de la Montérégie dont le corps a été découvert au même endroit que celui de Steve Lamy.

La jeune femme de 24 ans évitera aussi la prison. Le juge François Huot a également entériné la suggestion commune des procureurs, soit une peine suspendue, avec probation de trois ans et 240 heures de travaux communautaires.

Généreuse, clémente, mais pas déraisonnable, dit le juge

Le juge indique qu’il s’agit d’une peine généreuse, clémente, mais pas déraisonnable et qu’il se devait donc d’entériner la suggestion des procureurs.

Pour les deux jeunes femmes, le juge a tenu compte de leur collaboration avec les policiers qui a aidé à dénouer les enquêtes. Il a aussi considéré le fait qu’elles auraient pu aller à procès avec une défense de contrainte, en lien avec les gestes qu’elles ont commis.

Shanny Haley qui marche dans un couloir et, dans une autre photo, Noémie Morin qui marche dans le stationnement du palais de justice.

Shanny Haley (à gauche) au palais de justice de Trois-Rivières en septembre 2019 et Noémie Morin (à droite) à son arrivée au palais de justice en février 2019.

Photo : Radio-Canada

Quand les faits pourront être publiés, la suggestion [de peine] va être comprise par la majorité des gens, parce que ces deux dames-là ne sont pas les auteures du meurtre, a déclaré la procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Valérie Michaud.

[Ce sont] deux jeunes dames, très jeunes au moment des faits, qui ont été un peu été au mauvais endroit au mauvais moment, mais qui n'ont pas fait le bon choix rendu là, on peut dire ça comme ça.

Me Valérie Michaud, procureure aux poursuites criminelles et pénales

Une ordonnance de non-publication nous empêche de publier la trame factuelle de cette cavale meurtrière à glacer le sang.

Présentement le public n'aura pas tous les faits pour juger de cela, ce que je passe comme message, c'est d'attendre que l'on soit rendu au procès de monsieur Kègle avant de se faire une idée, ajoute Me Michaud.

René Kègle serait au coeur de toute cette affaire. Il a été accusé des meurtres de ces trois personnes : Ophélie Martin-Cyr, Steve Lamy et Jean-Christophe Gilbert. Son procès pourrait avoir lieu avant la fin de 2021.

Avec des informations de Sarah Désilets-Rousseau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !