•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Paul Beauregard démissionne du Secrétariat du Conseil du Trésor du Manitoba

Devanture de l'assemblée législative du Manitoba en hiver.

Selon le NPD, Paul Beauregard aurait empêché Manitoba Hydro International, une filiale de la la société d'État Hydro-Manitoba, de participer à un processus d’appels d’offres.

Photo : Radio-Canada / Sylviane Lanthier

Radio-Canada

Le secrétaire du Conseil du Trésor du Manitoba, Paul Beauregard, un des conseillers les plus importants du premier ministre Brian Pallister, démissionne. L’ancien cadre supérieur à Bell MTS avait été accusé par le Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba d'être intervenu dans l'octroi d'un contrat de services de transmission de données.

Durant la semaine du 4 janvier, Paul Beauregard a demandé au greffier du conseil exécutif, David McLaughlin, de commencer à chercher un nouveau secrétaire du Conseil du Trésor, selon un courriel d'un porte-parole du gouvernement envoyé à CBC.

Le secrétaire du Conseil du Trésor restera dans ses fonctions jusqu’à ce qu’un remplaçant soit trouvé, indique le porte-parole.

Paul Beauregard a fait l’objet de critiques pendant plusieurs mois. Le NPD l’a accusé d’octroyer un contrat gouvernemental sans passer par un processus d’appels d’offres.

Le contrat a été octroyé à Bell MTS au mois de mai 2020, selon une divulgation de contrat publiée sur le site Internet du gouvernement manitobain (Nouvelle fenêtre).

En 2010, Bell MTS a signé un contrat de 10 ans d’une valeur de plus 124 millions de dollars en échange de services de transmission de données à tous les bureaux du gouvernement de la province. Lorsque le contrat est arrivé à échéance l’an dernier, la province a octroyé une prolongation de 30 mois, d’une valeur de 37,5 millions de dollars.

Le NPD accuse Paul Beauregard de ne pas avoir donné l’occasion à d'autres compagnies d’obtenir cette prolongation de contrat.

Selon le NPD, il aurait ainsi empêché une filiale de la société d'État Hydro-Manitoba, Manitoba Hydro International, de participer à un processus d’appels d’offres.

En septembre 2020, le NPD a demandé qu’une vérification de Manitoba Hydro International soit faite pour démontrer qu'il y avait eu une ingérence gouvernementale lors de l'octroi de prolongation de contrat. Le NPD a dit posséder des documents obtenus par une demande d’accès à l’information. Ceux-ci prouveraient que Paul Beauregard a empêché Manitoba Hydro International d’obtenir un contrat.

En octobre 2020, Brian Pallister a accusé le NPD de diffamer de façon malveillante M. Beauregard.

En décembre, le député néo-démocrate Adrien Sala a accusé le gouvernement progressiste-conservateur d'avoir tenté de faire taire ses accusations contre Paul Beauregard.

Adrien Sala a fait l'objet d'une plainte officielle en vertu de la politique de respect du milieu de travail de la province.

M. Sala a qualifié cette plainte d’acte d’intimidation et dit que le gouvernement tentait de brimer sa liberté de remettre en question les gestes du gouvernement durant la période de questions. À l'Assemblée législative, les députés bénéficient du privilège parlementaire qui leur permet de poser des questions sans crainte de répercussions juridiques.

Cependant, le président de la Chambre a le droit de demander à un député de retirer un commentaire, si nécessaire.

Selon les informations de Nicholas Frew

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !