•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pharmaciens disent pouvoir aider à accélérer la vaccination au Canada

Une femme reçoit une injection.

Une infirmière administre le vaccin Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 à une femme au Michener Institute, à Toronto.

Photo : Getty Images / CARLOS OSORIO

Radio-Canada

Les pharmaciens affirment pouvoir vacciner jusqu'à 3 millions de Canadiens par semaine contre la COVID-19, mais les autorités les auraient ignorés.

Les pharmaciens et la plus grande chaîne du pays, Shoppers Drug Mart, n'ont eu jusqu'à présent que des discussions préliminaires avec certains dirigeants provinciaux sur la manière dont se déroulera la plus grande campagne de vaccination du pays.

Nous prévoyons que les pharmaciens joueront un rôle à un moment donné […], nous ne savons pas encore exactement quand.

Une citation de :Joelle Walker, vice-présidente des affaires publiques de l'Association des pharmaciens canadiens

Compte tenu de leur expérience en matière de vaccination contre la grippe, les quelque 11 000 pharmacies du pays devraient être équipées pour contribuer à la lutte contre la COVID-19.

COVID-19             : ce qu'il faut savoir

La campagne annuelle de vaccination contre la grippe, bien qu'importante, est beaucoup plus modeste que celle de la vaccination contre la COVID-19, mais sa planification nécessite des mois.

Les pharmaciens ont besoin de savoir quand ils peuvent s'attendre à recevoir les vaccins […] Il serait utile de faire intervenir les pharmaciens dès le début de la planification.

Une citation de :Joelle Walker, vice-présidente des affaires publiques de l'Association des pharmaciens canadiens

Se faire vacciner dans une pharmacie est pratique

Environ 90 % des résidents de l'Ontario vivent à moins de 5 km d'une pharmacie. Et les pharmacies sont souvent les seules options de soins de santé dans les communautés rurales éloignées.

Les pharmaciens ont également l'habitude de gérer les renouvellements de prescriptions, ce qui les rend bien mieux équipés pour assurer les deux doses du vaccin Pfizer et Moderna, soutient Joelle Walker.

La vaccination au Canada a démarré lentement. Un mois après le début de la campagne, à peine un 1 % de la population a reçu une injection du vaccin Pfizer ou de Moderna.

Des dizaines de milliers des 605 000 doses, que le gouvernement fédéral a jusqu'à présent expédiées aux provinces et territoires, se trouvent encore dans des congélateurs. Le Manitoba et la Nouvelle-Écosse ont été particulièrement lents, utilisant moins de la moitié des doses reçues.

Le Royaume-Uni et les États-Unis font mieux

Les autorités américaines et britanniques ont publié des plans détaillés expliquant comment les pharmacies participeront à l'effort de vaccination.

Au Royaume-Uni, on a commencé à identifier les pharmacies en novembre comme des centres de vaccination appropriés. Plus de 11 500 sites de ce type ont été choisis jusqu'à présent pour aider à l'administration des vaccins au cours de l'année 2021. Ce sont des pharmacies communautaires à grand volume qui ont la capacité d'administrer 1000 vaccins chaque semaine tout en respectant des exigences strictes en matière de stockage. Le service national de santé a déclaré que d'autres pharmacies pourraient être ajoutées à la liste.

Cette semaine, 200 pharmacies ont commencé à administrer le vaccin aux résidents britanniques et les patients admissibles peuvent prendre leur rendez-vous de vaccination en ligne.

Certains pharmaciens britanniques pourraient également être mis à contribution dans des espaces communautaires, tels que des écoles et des églises, qui ont été convertis en cliniques de fortune.

Un client portant un masque sort d'une pharmacie.

Un client portant un masque sort d'une pharmacie Walgreen's et passe devant un panneau indiquant que les vaccins COVID-19 ne sont pas encore disponibles le 2 décembre 2020 à Seattle, Washington.

Photo : Associated Press / Elaine Thompson

En automne, le gouvernement fédéral américain a fait appel à Walgreen's, l'une des plus grandes chaînes de pharmacies du pays, qui compte 9000 magasins dans tout le pays , pour vacciner les résidents des établissements de soins de longue durée dans 35 000 foyers différents. Son principal concurrent, CVS, a également été sollicité pour la vaccination dans les maisons de retraite.

La campagne de vaccination américaine a commencé sérieusement la semaine dernière dans les pharmacies de proximité et dans les pharmacies de certaines chaînes d'épicerie. Grâce à un préavis, les chaînes ont pu recruter des milliers de pharmaciens et de techniciens supplémentaires pour les aider. Rien que chez Walgreen's, 45 000 personnes sont désormais qualifiées pour administrer des vaccins.

Des dizaines de milliers de pharmacies américaines vont bientôt vacciner les travailleurs de la santé et de première ligne et les Américains de plus de 65 ans.

Au total, 60 % des pharmacies des 50 États, du District de Columbia, de Porto Rico et des îles Vierges américaines ont signé un accord avec le gouvernement américain pour recevoir des doses.

3 millions d’injections par semaine

Une technicienne en pharmacie prépare une injection.

Une technicienne en pharmacie du Michener Institute de Toronto prépare une dose du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Au Canada, les pharmacies canadiennes pourraient faire 3 millions d’injections par semaine. Le gouvernement fédéral a déclaré qu'il s'attendait à ce que la vaccination de la population générale commence en avril. Les autorités sanitaires provinciales décideront comment distribuer le vaccin à leurs résidents et le déploiement réel pourrait fonctionner différemment à travers le pays.

Jeff Leger, président de Shoppers Drug Mart, la principale chaîne de pharmacies du Canada, a déclaré que les contacts entre son entreprise et les dirigeants provinciaux et territoriaux s'étaient améliorés au cours de la semaine dernière.

Les provinces commencent à passer de la première phase du déploiement du vaccin en vaccinant les personnes les plus vulnérables, à la planification d'un déploiement plus large.

Je suis convaincu que nous obtiendrons des plans fermes au cours des deux prochaines semaines. Je dirais qu'ils sont très intéressés par notre aide.

Une citation de :Jeff Leger, président de Shoppers Drug Mart

Cette semaine, le premier ministre albertain Jason Kenney a déclaré que la population générale de sa province aurait accès aux injections d'ici l'été. Les pharmacies devraient jouer un rôle crucial dans cet effort.

L'Ontario a détaillé mercredi ses plans de vaccination pour la deuxième phase du déploiement, indiquant que les pharmacies et les cliniques pourraient être intégrées au programme de vaccination.

Le nombre de vaccinations que les pharmacies peuvent administrer est impressionnant. Lors de la dernière campagne de vaccination contre la grippe, certains des magasins les plus fréquentés de la société administraient jusqu'à 600 vaccins par jour, a déclaré M. Leger. Shoppers Drug Mart et les pharmacies appartenant à la chaîne d'épicerie Loblaw ont vacciné 500 000 personnes par semaine contre la grippe.

Ce chiffre aurait pu être encore plus élevé s'il y avait eu plus de doses disponibles, a-t-il ajouté, se disant prêt à contribuer à l’effort de vaccination.

D’après les informations de John Paul Tasker de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !