•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

École Greenwood : Viamonde invite les parents à une séance d'information

L'ancienne école secondaire Greenwood.

Le Conseil Viamonde est propriétaire de l'École Greenwood depuis février dernier.

Photo : Radio-Canada / Charlotte Mondoux-Fournier

Radio-Canada

Le Conseil scolaire Viamonde fera le point sur le projet d'école secondaire française dans l'est de Toronto lors d'une rencontre d'information virtuelle le 26 janvier.

Des parents francophones réclament depuis plusieurs années l'ouverture d'une école secondaire française dans l'est de la Ville Reine.

Viamonde est devenue propriétaire de l'ancienne école anglaise Greenwood en février dernier.

Le Conseil veut rénover l'établissement pour que l'école puisse accueillir 500 élèves de la 7e à la 12e années.

Dans un message envoyé aux parents, Viamonde annonce une rencontre virtuelle sur Zoom le 26 janvier à 18 h 30 pour les informer des derniers développements et répondre à leurs questions.

Les parents peuvent s'inscrire ici (Nouvelle fenêtre) pour y participer.

À l’occasion de cette soirée, vous découvrirez les plans de l’école et les différents programmes et services aux élèves envisagés, indique Viamonde.

Doléances des parents

L'acquisition de l'École Greenwood a divisé les parents.

Alors que beaucoup s'en réjouissent, nombre d'entre eux affirment que l'école n'a pas d'installations équivalentes à celles des écoles anglophones du quartier et ont déposé une poursuite contre la province.

Parmi les doléances des parents : le fait que l'école n'a pas de cour ou de terrains sportifs.

Viamonde avait indiqué qu'elle négocierait une entente avec la Ville pour l'utilisation d'un parc situé à proximité. Radio-Canada a toutefois révélé en octobre dernier que le Conseil n'avait pas eu de discussion à ce sujet avec la Municipalité depuis 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !