•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre de Ryan Bracken : la SQ demande l'aide de la population de Gatineau

Un autobus de la Sûreté du Québec dans un stationnement enneigé.

Un poste de commandement mobile de la SQ a été installé jeudi dans le Vieux-Hull pour tenter d'élucider le meurtre de Ryan Bracken.

Photo : Radio-Canada / Marielle Guimond

Radio-Canada

Le Service des enquêtes sur les crimes contre la personne de la Sûreté du Québec (SQ) demande l’aide du public afin de recueillir des informations relativement à un meurtre survenu en décembre 2020 dans un commerce de la rue Eddy, à Gatineau.

Peu avant 20 h, le 11 décembre, les services d’urgence ont reçu un appel concernant un homme inconscient et blessé au 187, rue Eddy. La victime, Ryan Bracken, 31 ans, avait été atteint par des projectiles.

Il a été transporté au centre hospitalier, où il a succombé à ses blessures.

Jeudi, un poste de commandement mobile sera installé à Gatineau de 9 h à 17 h, indique la SQ par voie de communiqué. Toute personne qui détiendrait des informations relativement à cet événement est invitée à se présenter au 50 rue Montcalm à Gatineau.

Le Service des enquêtes sur les crimes contre la personne de la SQ, avec la collaboration du Service de police de la ville de Gatineau (SPVG), a repris la responsabilité de cette enquête puisque des éléments entourant ce meurtre portent à croire qu’il pourrait être lié au crime organisé, peut-on lire dans un communiqué de la SQ.

Selon Marc Tessier, porte-parole de la SQ pour la région de l’Outaouais, le poste de commandement permet aux autorités d’entrer en contact avec la population.

Les gens vont venir nous voir, ils vont vouloir discuter de vive voix avec une personne au lieu de par téléphone, des fois c'est impersonnel, donc, les gens préfèrent se déplacer, explique l'agent Tessier.

Les gens qui sont dans le secteur où l'événement s’est produit, peut-être la première fois, ils ne se sentaient pas à l'aise donc physiquement par la suite, avec du recul, peut-être que les gens vont se sentir à l'aise de venir nous parler, soutient-il. Donc oui, ça fonctionne, les gens se déplacent pour venir nous rencontrer.

Deux voitures patrouille et deux policiers près d'un périmètre de sécurité rue Eddy à Gatineau.

Plusieurs agents et véhicules du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) ont été déployés lors d'une opération policière vendredi soir (archives).

Photo : S.B.

Ce meurtre a été le quatrième homicide à être commis sur le territoire du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) en 2020.

Toute personne qui aurait été témoin des événements peut aussi communiquer directement avec la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !