•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Air Canada suspend ses vols au départ de Prince Rupert et de Kamloops

Des agents de bord d'Air Canada.

Avec la suspension des vols d'Air Canada à Kamloops et Prince Rupert, ainsi qu'ailleurs au pays, près de 2000 employés perdront leurs emplois.

Photo : Air Canada

Radio-Canada

La compagnie aérienne Air Canada a annoncé qu'elle couperait un certain nombre de ses liaisons à partir du 23 janvier, mettant en péril environ 1700 emplois à travers le pays pour le premier trimestre de 2021.

La décision d’Air Canada s'inscrit dans le cadre de la restructuration de la société conformément à son plan d'atténuation et de redressement à la suite de la pandémie de la COVID-19. Par communiqué, la compagnie aérienne indique que cela réduira d'environ 25 % de sa capacité prévue pour le premier trimestre de 2021.

En raison de ces changements à l'échelle du système, 1700 emplois seront perdus, et près de 200 employés chez son transporteur Express seront touchés. La compagnie aérienne affirme qu'elle travaille avec ses syndicats sur des programmes d'atténuation.

Les autres itinéraires touchés sont ceux au départ de Yellowknife, de Fredericton.

Les vols entre Gander et Happy Valley-Goose Bay à Terre-Neuve-et-Labrador et Halifax en Nouvelle-Écosse, ainsi que ceux entre Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador et Toronto sont également annulés.

Une énorme déception

Ed Ratuski, directeur général de l'aéroport de Kamloops, s'attend à ce que ces suspensions de vol restent en vigueur jusqu'en mars.

Notre préoccupation est de savoir quel genre d'impact cette réduction des services aura sur les travailleurs qui doivent voyager par avion pour subvenir aux besoins de leur famille.

Ed Ratuski, directeur général de l'aéroport de Kamloops

De son côté, le maire de Kamloops, Ken Christian, se dit plus que déçu de voir l'annulation de la seule liaison aérienne directe entre sa ville et Vancouver.

Un avion s'apprête à atterrir.

Un vol d'Air Canada Express effectue son approche finale alors qu'il atterrit à l'aéroport d'Ottawa le mercredi 3 juillet 2019.

Photo : The Canadian Press / Adrian Wyld

Lorsque vous avez des compagnies comme la Société de la loterie de la Colombie-Britannique qui ont leur siège provincial à Kamloops, il est tout simplement inimaginable que vous n'ayez aucun accès aérien pour qu'ils puissent déplacer les employés dans les deux sens, a-t-il déclaré.

La municipalité est en pourparlers avec Pacific Coastal Airlines, Central Mountain Air et WestJet pour voir si elles peuvent combler le vide.

Un service vital à Prince Rupert

La Ville de Prince Rupert ne cache pas non plus sa déception, selon son administratrice, Rosa Miller.

Il y a d'importantes possibilités de croissance dans ce qui est le troisième plus grand port du Canada, a-t-elle affirmé. Elle juge que ces interruptions de voyage signifient une perturbation des intérêts commerciaux mondiaux croissants du Canada et de la reprise économique de la province.

La présidente de la Chambre de commerce de Prince Rupert, Michelle Boomars-MacNeill, a déclaré que des discussions ont commencé mercredi matin pour tenter de convaincre Air Canada de revenir sur sa décision, alors qu'il est encore temps.

C'est un lien absolument vital pour notre communauté. Je ne pense pas qu'il soit acceptable que notre communauté d'affaires et (..) les citoyens aient besoin de prendre l'autoroute pour se rendre à un aéroport à près de deux heures de route, surtout en hiver.

Michelle Boomars-MacNeil, présidente, Chambre de commerce de Prince Rupert

Air Canada indique qu'elle contactera les clients touchés par les annulations et que plusieurs options leur seront proposées, y compris des remboursements ou encore d'autres itinéraires, le cas échéant.

Avec les informations de Daybreak Kamloops et Daybreak North

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !