•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un enseignant du Séminaire Saint-François accusé de leurre d’enfants

Un homme assis devant un écran de visages floués.

L'enseignant de 28 ans a été arrêté mercredi à son domicile après avoir été dénoncé aux policiers.

Photo : Radio-Canada

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a passé les menottes aux poignets de Dave-Alex Berthelot, 28 ans. L’enseignant en sciences au Séminaire Saint-François est accusé de leurre, d’avoir rendu accessible à un enfant du matériel sexuellement explicite et de communication indécente.

Pour le moment, trois victimes qui étaient d’âge mineur au moment des événements ont dénoncé la situation , précise le SPVQ dans un communiqué publié mercredi après-midi. L’enquête suggère que l’accusé, qui est aussi entraîneur de football, aurait utilisé les réseaux sociaux pour entrer en contact avec les jeunes qu’il côtoyait dans le cadre de son travail pendant la journée.

Le SPVQ a des raisons de croire que le suspect aurait fait d’autres victimes qui ne l’ont jamais dénoncé et invite quiconque aurait de l’information à joindre le 911 ou le 418-641-AGIR.

Dave-Alex Berthelot a été arrêté à son domicile de Saint-Augustin-de-Desmaures et il a comparu mercredi au palais de justice de Québec.

Aide psychologique

En fin de journée, la Séminaire Saint-François a fait savoir que tous les jeunes des classes dans lesquelles enseignait l’accusé seront rencontrés de manière virtuelle. Soyez assurés que toutes les mesures de soutien moral ou d’aide psychologique plus particulières sont déjà mises en place , écrit la direction dans un message envoyé aux parents et aux élèves.

Dave-Alex Berthelot a été suspendu sur le champ pour une durée indéterminée. Le directeur général, Luc Savoie, affirme que toute la communauté de l'école est ébranlée.

On est définitivement sous le choc. [...] Une fois que tu reçois l'électrochoc, après ça tu te mets en mode réaction et en mode de travail pour être capable de bien communiquer l'information à l'ensemble de la communauté.

Tout comme les policiers, le Séminaire Saint-François invite les autres élèves qui auraient pu être victimes d’agissements criminels, ou ceux qui connaissent des victimes potentielles, de transmettre toutes les informations au SPVQ.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !