•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatorze nouveaux cas de COVID-19 à la prison du district de Thunder Bay

La façade de la prison presque centenaire de Thunder Bay en Ontario.

Les conditions de détention à la prison de Thunder Bay étaient déjà difficiles avant la pandémie.

Photo : CBC/Nicole Ireland

Le Bureau de santé du district de Thunder Bay a signalé 18 nouveaux cas de COVID-19 mercredi, dont la majorité est reliée à une éclosion déclarée la semaine dernière à la prison du district.

Il s’agit du plus grand nombre de nouveaux cas en une seule journée dans le district depuis le 24 décembre.

Un nouveau cas a par ailleurs été signalé au foyer de soins de longue durée Southbridge Roseview à Thunder Bay, aux prises avec une éclosion depuis le 17 novembre.

Sur son site web, la structure indique qu’un 21e résident est mort des suites de la COVID-19.

Toujours selon la résidence, il reste 6 cas actifs, tous parmi les employés.

Le bilan des décès dus à la COVID-19 dans le nord de la province s’élève maintenant à 35.

Plus à l’ouest, 2 cas ont été détectés dans le district de Rainy River, selon le Bureau de santé du Nord-Ouest (BSNO).

Ce bureau de santé a annoncé 45 nouveaux cas sur son territoire entre le 4 et le 10 janvier, dont 18 dans la région de Kenora, 14 dans la région de Fort Frances et 7 dans le secteur d’Atikokan.

Les écoles de Fort Frances demeurent fermées jusqu’au 25 janvier, selon un ordre du BSNO.

La médecin hygiéniste de cette région, la Dre Kit Young Hoon, affirme que ce sont les circonstances particulières dans ce secteur qui ont mené à cette décision, qui ne touche pas le reste de la circonscription sanitaire.

La façace d'un bureau de santé publique.

Le Bureau de santé du Nord-Ouest surveille de près la situation à Fort Frances.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

À Fort Frances, nous avons constaté qu’il y avait une plus grande proportion de cas où la source de la contamination n’était pas connue , a-t-elle expliqué.

Nous attendons toujours les résultats des contacts étroits. Il y a un potentiel de risque accru de transmission à Fort Frances.

Dre Kit Young Hoon, médecin hygiéniste du Bureau de santé du Nord-Ouest

Nous sommes toujours dans une position où nous pouvons contrôler l’augmentation des cas par nos comportements personnels, ajoute la Dre Young Hoon.

Il y a 124 cas actifs de COVID-19 dans le Nord-Ouest de l'Ontario.

Bilan quotidien dans le Nord-Est

Santé publique Sudbury et districts fait état de 8 cas de plus sur son territoire, portant le total à 380 depuis le début de la pandémie.

L'accès au terminus de GOVA, au centre-ville de Sudbury, sera limité en raison de l'état d'urgence décrété par la province.

Les gens pourront continuer d'y acheter des billets d'autobus et d'utiliser les toilettes, mais l'entrée sera contrôlée pour limiter le nombre de personnes à l'intérieur.

De son côté, le Bureau de santé Porcupine rapporte 3 cas reliés à l’éclosion au foyer Extendicare de Kapuskasing.

Les autres bureaux de santé du Nord-Est n’ont pas annoncé de nouveaux cas mercredi.

Les derniers cas annoncés par Santé publique Algoma remontent à dimanche.

Le Nord-Est de l'Ontario compte 169 cas actifs de COVID-19, dont 76 dans la région de Sudbury.

La Ville de North Bay a par ailleurs annoncé la fermeture de ses patinoires extérieures et de ses pistes de luge à partir de jeudi jusqu'à nouvel ordre.

Le Grand Sudbury indique de son côté que certaines patinoires extérieures demeurent ouvertes, mais que le nombre de patineurs sera limité.

La vaccination se poursuit dans les communautés autochtones

Santé publique Sudbury et districts a indiqué mercredi dans un communiqué que le foyer de soins de longue durée Wikwemikong Nursing Home, sur l’île Manitoulin, a reçu une première livraison du vaccin de Moderna.

La Première Nation Wikwemikong dans l'île Manitoulin.

La Première Nation Wikwemikong est située dans l'est de l'île Manitoulin.

Photo : Google

Il s’agit à coup sûr d’un sport d’équipe, a déclaré la Dre Penny Sutcliffe, médecin hygiéniste de Santé publique Sudbury et districts.

Les infirmières-hygiénistes et les infirmiers-hygiénistes collaborent avec le personnel du foyer de soins Wikwemikong Nursing Home afin de favoriser sa vaccination et celle des résidents.

Dre Penny Sutcliffe, médecin hygiéniste de Santé publique Sudbury et districts

Nous sommes soulagés de pouvoir vacciner nos personnes les plus vulnérables, avait déclaré plus tôt mercredi le chef Ogimaa Duke Peltier.

Ailleurs dans le Nord, selon un document de la province, 115 doses du vaccin ont été administrées à des Autochtones dans la région de Sioux Lookout.

De son côté, l'Autorité sanitaire de la région de Weeneebayko prévoit vacciner 130 personnes dans les Premières Nations de la côte de la baie James la semaine prochaine.

Plus de 1000 doses supplémentaires sont attendues dans ces communautés dans les prochaines semaines.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !