•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un début d'hiver à l'eau pour la motoneige en Mauricie

Une dameuse est coincée dans un trou d'eau

Une dameuse s'est retrouvée dans l'eau à la surprise de son opérateur, qui s'affairait à taper le sentier de motoneige.

Photo : Facebook/Club de motoneige de la Mauricie

Le début de la saison de motoneige affiche un retard cet hiver. Alors que les motoneigistes trépignent d’impatience, le sort semble s’acharner sur le Club de motoneige de la Mauricie. Une de ses dameuses, qui sert à tracer les sentiers, s'est enlisée dans l'eau, mardi, rendant la machine inutilisable.

De l'eau s'était accumulée dans un secteur habituellement sec et le mince couvert de glace a cédé sous le poids de la machine.

Celle-ci devrait être réparée et les opérateurs n'ont pas été blessés, mais l'incident démontre que le couvert de glace n'est pas encore assez épais pour tracer les sentiers sur les cours d'eau gelés.

Le président du Club de motoneige de la Mauricie, Michel Lebrun, parle d'ailleurs d'un hiver exceptionnel. Habituellement, presque tous les sentiers sont tracés à la mi-janvier. Or, en ce moment, pas un kilomètre de sentier n’a été tracé par les bénévoles du club.

L'impatience, amplifiée par l’effet du confinement, commence d'ailleurs à s'installer chez les membres. Même s’il comprend leur frustration, Michel Lebrun invite les motoneigistes à demeurer patients.

Deux motoneiges sur un sentier enneigé.

La Maurice compte normalement plus de 5000 kilomètres de sentiers de motoneige balisés.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Nous aussi, on a hâte, mais on ne peut pas actuellement travailler dans les sentiers, dit-il. Ça se peut très bien qu’on rencontre encore d’autres surprises comme ça, ce qui fait que le travail pour ouvrir les sentiers va être énorme.

Il invite d’ailleurs les motoneigistes à éviter de circuler sur les sentiers qui ne sont pas officiellement ouverts, puisqu’ils ne sont pas sécuritaires. Les contrevenants pourraient également écoper d’un constat d’infraction.

Un hiver doux avec peu de neige

Jusqu’à maintenant, l’hiver 2020-2021 s’est montré plutôt avare en termes de bordées de neige.

La neige, au Québec, est une denrée rare, remarque Simon Legault, météorologue pour Environnement et Changements climatiques Canada.

Depuis la fin novembre, la région de Trois-Rivières a reçu près de 80 cm de neige, alors qu'elle en reçoit normalement environ 120 avant la mi-janvier.

Les températures douces et les épisodes de pluie ont d'ailleurs aminci le couvert de neige au sol. Un manteau blanc d'une dizaine de centimètres recouvre présentement la région, alors qu'il devrait être de 35 à 40 cm d'épaisseur à ce temps-ci de l'année.

La plupart des régions du Québec affichent également des températures anormalement élevées cet hiver. En décembre, les températures enregistrées dans la région de Trois-Rivières étaient en moyenne de 3 degrés Celsius au-dessus des valeurs saisonnières.

Environnement Canada prévoit des températures plus froides dans les prochains jours, mais pas de vague de froid typique de l’hiver canadien.

On devrait retrouver des températures plus normales, plus proches des normales, mais on ne voit pas de période de grands froids à venir, précise Simon Legault. Ces masses d’air plus froides, souvent, viennent du centre et du nord du Canada, et même là-bas il fait plus chaud qu’à la normale.

Simon Legault ajoute que 15 à 20 cm de neige sont attendus sur la région samedi; de quoi regarnir un peu les sentiers de ski et de motoneige.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !