•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Résidents et employés du Manoir Champlain se remettent du passage de la COVID-19

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
La façade du Manoir Champlain.

Le Manoir Champlain, au centre-ville de Chicoutimi, est touché par la COVID-19 depuis la mi-novembre.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Il ne reste qu’un seul cas actif de COVID-19 au Manoir Champlain de Chicoutimi, la résidence privée pour aînés la plus touchée par la maladie au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Plusieurs mesures sanitaires sont maintenues depuis le début de l’éclosion, à la mi-novembre, mais les résidents et les employés reprennent tranquillement leur souffle.

Selon la direction de l’établissement, 208 résidents et une cinquantaine de membres du personnel ont attrapé la COVID-19. Dix-huit personnes ont succombé à la maladie.

Le taux d'absentéisme a grimpé chez le personnel pendant l’éclosion. La salle à manger a été fermée et il a fallu orchestrer la livraison des repas aux résidents.

Ç’a impliqué qu'il fallait redoubler d'efforts, il faut travailler plus longtemps, plus fort aussi, explique Linda Dallaire qui est préposée aux bénéficiaires et responsable de la salle à manger. Dès 13 heures, on remplaçait les filles qui n’étaient pas là. C'est un travail d'équipe, alors il faut être là pour les résidents.

Linda Dallaire

Linda Dallaire est préposée aux bénéficiaires et responsable de la salle à manger au Manoir Champlain.

Photo : Radio-Canada

La Croix-Rouge a été déployée au Manoir Champlain pour aider le personnel à maintenir les services.

Des semaines éprouvantes pour les résidents

J'avais un de mes chums, un de mes grands amis, raconte Camil Tremblay qui habite au Manoir Champlain. À un moment donné, il est parti à l'hôpital pour un traitement. Le vendredi il revenait. Ils l'ont diagnostiqué positif. Mardi, il était mort.  

L’homme a eu plus de chance et n’a pas été touché par le coronavirus. Mais comme les autres résidents, il a été confiné à son appartement pendant plusieurs semaines. Il a pu recommencer récemment à circuler dans les corridors, dans les stationnements et sur la terrasse.

Alors que le pire semble maintenant être derrière au Manoir Champlain, Camil Tremblay ne souhaite qu'une chose. Que ça se règle au plus sacrant! En espérant que le vaccin va apporter une solution au problème.

D'après le reportage de Mireille Chayer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !