•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pandémie n’épargne pas l’Auberge de montagne des Chic-Chocs

Un skieur dans les montagnes.

L'Auberge de montagne des Chic-Chocs est située dans les montagnes de la Réserve faunique de Matane. Pour l'atteindre, il faut utiliser un véhicule spécialisé.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Radio-Canada

L’Auberge des montagnes des Chic-Chocs n'ouvrira pas ses portes avant le 7 février au minimum.

La Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) a pris cette décision en raison des règles de la santé publique qu'elle juge trop restrictives pour l'établissement.

En hiver, l’offre repose beaucoup sur les activités extérieures comme la raquette ou le ski hors-piste accompagné de guides de montagne. Les contraintes imposées par la santé publique ne permettent plus ce type d’accompagnement.

Entre 20 et 25 travailleurs se retrouvent ainsi au chômage.

Le directeur, Guy Laroche, n’exclut pas de devoir étendre la période de fermeture au-delà du 9 février.

La réponse viendra lorsque le gouvernement aura annoncé les prochaines étapes pour contrer la pandémie. On paye comme tout le monde. Il y a des gens qui sont encore plus mal pris que nous autres, relativise le directeur. C’est la continuité de l’année 2020 et on espère qu’avec la vaccination et [le respect des] règles, on va finir par étouffer cette pandémie-là.

Cette année, la période d'ouverture hivernale de l'Auberge était prévue du 27 décembre au 4 avril. Le taux de réservation pour la saison frôlait le 100 %, souligne le directeur, déçu de prendre cette décision.

Ce n’est pas gai pour les employés, ce n’est pas gai pour les clients, ce n’est pas gai pour la Gaspésie et pour l’industrie du tourisme.

Guy Laroche, directeur, Auberge de montagne des Chic-Chocs
Auberge de montagne

Auberge de montagne

Photo : Radio-Canada

Le seul autre établissement de la Sépaq fermé est l’Aquarium de Québec, depuis le 1er octobre.

Tous les autres établissements de la Société demeurent ouverts, dont le Gîte du Mont-Albert. Les équipes ont mis en place des consignes sanitaires qui respectent les normes du gouvernement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !