•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une élève de secondaire 4 demande au premier ministre de revoir les horaires

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Anne-Catherine Couillard appuyée sur une arbre l'hiver.

Anne-Catherine Couillard a écrit une lettre à François Legault pour lui proposer l'école à distance une semaine sur deux pour les élèves du dernier cycle du secondaire.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Morissette

Radio-Canada

Anne-Catherine Couillard, une élève du Séminaire de Chicoutimi, demande au premier ministre du Québec, François Legault, de revoir les horaires d’enseignement pour les jeunes de 4e et de 5e secondaire.

L’adolescente de secondaire 4 a pris la plume à l’intention du chef de la Coalition avenir Québec et lui a suggéré d’implanter un modèle qui permettrait aux jeunes d’être à l’école une semaine sur deux au lieu d’alterner les jours. À compter de lundi, jour de retour des jeunes du secondaire, un système de rotation journalière sera en vigueur, comme ce fut le cas à l’automne.

Je voulais que le premier ministre sache comment les jeunes vivent la pandémie. Parce qu'il prenait des décisions, beaucoup de décisions, qui nous touchaient, mais il n'avait pas vraiment l'opinion et la vision de la jeunesse. Je me disais que si je ne le faisais pas, il n'y a personne d'autre qui pouvait le faire à ma place. C'est comme un devoir que j'avais de lui écrire , a expliqué Anne-Catherine.

L’isolement provoqué par la pandémie de COVID-19 a un impact sur la santé mentale des jeunes, qui sont privés de contacts sociaux. Anne-Catherine Couillard pense que recevoir l’enseignement en présence cinq jours consécutifs contribuerait à briser cet isolement, en plus de procurer plus de stabilité aux adolescents.

Il y a plusieurs de mes amis qui ont développé du stress, qui ont développé d'autres problèmes dus à ça parce qu'évidemment l'horaire n'est pas stable et on a besoin de stabilité dans nos vies pour se développer et c'est exactement ça qu'on n’a pas en ce moment.

Anne-Catherine Couillard, élève du Séminaire de Chicoutimi

Anne-Catherine a fait suivre sa lettre à plusieurs élus, notamment au député de Jonquière, Sylvain Gaudreault. Il salue l’initiative de l’élève du Séminaire de Chicoutimi et indique qu’il assurera un suivi auprès du cabinet du premier ministre.

D'après le reportage de Gabrielle Morissette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !