•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba dévoile la deuxième superclinique de vaccination à Brandon

Chaque Manitobain qui souhaite se faire vacciner pourrait l’être d’ici la fin du mois d’avril si le Manitoba avait assez de doses, selon la province.

Vue d'ensemble de la salle ou la clinique est installée.

La deuxième superclinique de vaccination au Manitoba, située à Brandon, doit ouvrir le 18 janvier.

Photo : Radio-Canada / Ron Boileau

Le premier ministre, Brian Pallister, et la nouvelle ministre de la Santé,, Heather Stefanson ont dévoilé la deuxième superclinique de vaccination de la province, située dans le Centre Keystone, à Brandon, mercredi.

Le nouveau centre ouvrira le 18 janvier. Environ 4100 travailleurs du secteur des soins de santé devraient y être vaccinés lors de sa première semaine d’activités.

Il est important que nous comprenions, au cours des premiers jours [de la campagne], comment faire cela correctement, efficacement et de façon sécuritaire, déclare le premier ministre.

Nous voulons être prêts au cas où le gouvernement fédéral nous donnerait plus de vaccins. Nous voulons être prêts à distribuer ces vaccins le plus vite possible, ajoute Brian Pallister. C’est un moment excitant et rempli d’optimisme.

Il rappelle cependant qu’il faut continuer de suivre les directives des autorités sanitaires. La cavalerie n’est pas encore arrivée, ce n’est pas le moment de baisser notre garde. Nous commençons à marquer un tournant dans la courbe de la COVID-19, contrairement à la plupart des régions au pays.

Une affiche précisant les heures d'ouverture et les prises de rendez-vous.

La clinique est située dans le Centre Keystone de Brandon.

Photo : Radio-Canada / Riley Laychuk

Par ailleurs, la campagne de 28 jours pour vacciner tous les résidents de foyers de soins du Manitoba a été lancée lundi. Selon Brian Pallister, les résidents du foyer Hillcrest Place, à Brandon, seront les premiers à être vaccinés dans la région.

Il estime que 1150 résidents de foyers de soins au Manitoba seront vaccinés d’ici vendredi. En date de mardi, 120 résidents de foyers de soins avaient été vaccinés.

De plus, une troisième superclinique de vaccination doit ouvrir ses portes à l’aéroport de Thompson, dans le nord de la province, le 1er  février.

Élargissement des critères

Le gouvernement a annoncé mercredi qu'il rallongeait la liste de personnes admissibles à recevoir un vaccin contre la COVID-19.

Dans un communiqué, la province indique que les employés des établissements de soins de groupe collectifs (foyers de sans-abris, refuges de violence familiale, services à l’enfant et à la famille etc.) pourront être vaccinés.

Par ailleurs, la province a aussi étendu l’admissibilité au vaccin aux prestataires de soins de santé qui travaillent dans les services d'urgence des hôpitaux, sans restriction d’âge.

Administration du vaccin par région sanitaire jusqu'ici :

  • 9 % dans la région d’Entre-les-Lacs et de l’Est
  • 2 % dans la région du Nord
  • 4 % dans la région de Prairie Mountain
  • 10 % dans la région de Santé sud
  • 75 % dans la région de Winnipeg

En date de mardi, 12 409 doses de vaccin avaient été administrées, dont 10 749 premières doses et 1660 secondes doses, selon les données provinciales. Ces données ne comprennent pas les vaccinations ayant eu lieu dans les communautés des Premières Nations.

2500 doses par jour en février

Toutes les personnes qui souhaitent se faire vacciner pourraient l’être d’ici la fin du mois d’avril si le Manitoba avait assez de doses, ont indiqué mercredi les responsables provinciaux de la campagne de vaccination, appuyant ainsi une affirmation du premier ministre Brian Pallister.

Le 6 janvier, le premier ministre avait déclaré que le Manitoba serait en mesure de vacciner toute sa population au printemps. Le problème, disait-il, provenait de la rapidité à laquelle la province recevrait des vaccins de la part du gouvernement fédéral. Le premier ministre a répété ces affirmations mardi.

Selon une présentation technique faite aux médias mercredi matin, le Manitoba dispose d’un plan qui permettrait d’augmenter les capacités logistiques et humaines afin de vacciner toutes les personnes admissibles d’ici la fin du mois d’avril. Néanmoins, pour parvenir à cet objectif, la province aurait besoin de 1,8 million de doses de vaccin supplémentaires.

Le groupe de travail responsable du programme de vaccination affirme que la province dispose de 801 personnes capables d'administrer le vaccin et prêtes à le faire. Ce nombre comprend aussi bien des membres du personnel actuel du système de santé que des personnes nouvellement recrutées.

Selon les plans actuels, le Manitoba s’attend à distribuer 1563 doses de vaccins en moyenne chaque jour en janvier. Cette moyenne augmenterait à 2500 en février, une fois que les supercentres de vaccination de Brandon et Thompson seront pleinement opérationnels.

L’équipe a présenté un document PowerPoint détaillant des estimations du nombre de doses administrables quotidiennement par centre, et montrant le nombre de membres du personnel nécessaires pour effectuer ces vaccinations.

Par contre, les responsables n’ont pas indiqué le nombre maximal de vaccinations possibles par jour à l’heure actuelle ni d’estimations quant au nombre maximal de vaccinations quotidiennes possibles à l’avenir.

Les membres de l’équipe ont simplement assuré qu’ils ne gardaient pas de vaccin en réserve, sauf pour s’assurer qu’il y en a assez en stock pour l’ouverture du centre de vaccination géant à Brandon lundi.

Selon le plan de vaccination de la province dévoilé il y a quelques jours, environ 70 % des Manitobains recevront les deux doses de vaccin d’ici la fin de l’année.

Visitez notre dossier sur les vaccins contre la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !