•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'UQAM permet à plus d'un millier de professeurs de circuler durant le couvre-feu

Le gouvernement rappelle à l'ordre l'Université alors que la vaste majorité des cours et des activités universitaires se font à distance.

Le clocher de l’ancienne église Saint-Jacques, qui se trouve à l'UQAM, baigne dans la lumière

Des professeurs de l'UQAM dénoncent une façon de faire contraire à l'esprit du couvre-feu.

Photo : Radio-Canada / UQAM

L'Université du Québec à Montréal (UQAM) a fourni une lettre à ses 1148 professeurs et à des chargés de cours pour les autoriser à circuler dehors après 20 h, même si l'enseignement se fait surtout à distance. Des enseignants s'en désolent et la ministre McCann rappelle l'Université à l'ordre.

« Je tiens à rappeler à tous les établissements d’enseignement supérieur que les permissions spéciales de circuler entre 20 h et 5 h doivent être utilisées seulement quand c'est absolument nécessaire », écrit sur Twitter la ministre de l'Enseignement supérieur du Québec, Danielle McCann.

Elle réagissait à l'information dévoilée par Radio-Canada mercredi : l'UQAM a fait parvenir à chaque professeur une lettre d'autorisation individualisée, signée par la directrice du Service du personnel enseignant, Josée Dumoulin.

L'attestation certifie que, durant la période de couvre-feu décrétée par le gouvernement du Québec, la personne identifiée dans ce document est reconnue par l’organisation comme étant une ressource essentielle à la réalisation de ses engagements ou activités prioritaires.

Cette autorisation pourra être utilisée si vous êtes interpellé pendant le couvre-feu.

Une citation de :Extrait du courriel envoyé à chaque professeur de l'UQAM, le 11 janvier.

Le document stipule que chaque personne identifiée doit se déplacer entre son domicile et son lieu de travail, ou tout lieu où sa présence à titre professionnel est requise, durant la période de couvre-feu.

Or, de nombreux professeurs n'ont pas de raison de circuler après 20 h et certains se désolent d'avoir reçu cette attestation. Dans son courriel, l'UQAM rappelle d'ailleurs que les enseignants doivent « prioriser le télétravail dans la mesure du possible ».

La professeure à l'École de travail social de l'UQAM Jade Bourdages dénonce sur sa page Facebook un « sauf-conduit » non sollicité.

Ça fait 11 mois que je suis en pyjama et que je télétravaille de ma table de cuisine.

Une citation de :Jade Bourdages, professeure à l'UQAM

Sur le site web de l'UQAM, on peut lire que tous les cours de type magistral seront tenus en ligne et à distance.

Par ailleurs, les séminaires, ateliers, travaux pratiques et toute autre activité d’enseignement ne requérant aucun aménagement particulier ni équipement spécialisé sont également tenus à distance.

Seules les activités exigeant un aménagement particulier ou un équipement spécialisé et qui ne peuvent être offertes autrement qu’en présentiel pourront se donner sur le campus.

Enfin, les bibliothèques du campus ferment à 19 h en raison du couvre-feu.

A priori, je ne vois pas pourquoi tout le monde aurait ce droit. Ça va contre l'objectif du couvre-feu.

Une citation de :Olivier Aubry, président du Syndicat des professeures et professeurs enseignants de l'Université du Québec à Montréal

L'UQAM précise que si tous les professeurs ont reçu la lettre, ce n'est pas le cas de tous les chargés de cours. Pour ces derniers, au nombre total de 2051, seuls ceux qui enseignent le soir jusqu'à 21 h auraient reçu l'attestation.

Invitée par Radio-Canada à expliquer l'envoi massif d'autorisation de circuler aux professeurs, la directrice des relations avec la presse de l'Université, Jenny Desrochers, explique qu'en plus de ceux qui enseignent le soir en présentiel, des professeurs enseignent en ligne depuis leur bureau individuel à l'UQAM (bureau fermé) ou d'un studio audiovisuel un ou des cours du soir à distance se terminant aussi à 21 h.

Le fait que les professeurs poursuivent leurs activités de recherche et de création, (ils) doivent être en mesure d'accéder à leurs espaces, laboratoires, studios, équipements, logiciels, documentations, et ce, après 20 h.

Une citation de :Jenny Desrochers, directrice des relations avec la presse de l'Université du Québec à Montréal

L'UdeM réserve l'attestation à ceux qui en ont vraiment besoin

Une façon de procéder différente a été retenue à l'Université de Montréal (UdeM). L'autorisation n'est remise qu'aux membres du personnel, dont la présence sur le campus pourrait, de manière exceptionnelle, être nécessaire entre 20 h et 5 h, peut-on lire dans un courriel interne daté du 8 janvier.

Si l'enseignant a une raison qui le justifie, il doit en faire part à son supérieur, qui étudiera sa requête.

Avant de pouvoir se rendre sur le campus, tout membre du personnel non enseignant devra auparavant obtenir l’autorisation de son gestionnaire.

Une citation de :Extrait des directives envoyées par l'Université de Montréal aux enseignants

Les enseignants de l'UdeM doivent réserver leur fréquentation du campus seulement à des activités essentielles qui ne peuvent être effectuées en télétravail. Ils doivent alors fournir à leur direction, sur une base hebdomadaire, un relevé de leur présence sur le campus, la nature des activités effectuées ainsi que les personnes rencontrées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !