•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford évoque le retour des Forces armées dans les foyers pour aînés

Des soldats de la réserve du sud de l'Ontario se rassemblent au manège militaire de Denison.

Les Forces armées canadiennes ont été déployées une première fois au cours de la première vague au printemps dernier.

Photo : Radio-Canada / Grant Linton

Radio-Canada

Le premier ministre de l’Ontario affirme qu’Ottawa lui a offert de déployer l’armée pour aider les centres de soins de longue durée les plus touchés par la COVID-19.

Lors d’une conférence de presse mercredi, Doug Ford a soutenu que Justin Trudeau le lui a proposé au cours d’un appel téléphonique plus tôt dans la journée, alors que près de 40 % des 628 foyers pour aînés ontariens déclarent une éclosion de COVID-19.

Le premier ministre a offert cela. Nous prendrons toute l'aide que nous pouvons obtenir, je ne refuse jamais d'aide. Que ce soit les militaires, la Croix-Rouge, qui que ce soit.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Trois sources fédérales ont confirmé à CBC que l’Ontario n’a pas demandé d’appui militaire.

Doug Ford à un point de presse, portant un masque de type chirurgical.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Le bureau de Doug Ford ne s’est pas avancé sur un éventuel envoi de soldats de la part d’Ottawa. Si un soutien supplémentaire est nécessaire, nous le demanderons, peut-on lire dans une déclaration envoyée peu après la conférence de presse.

Un responsable au sein du gouvernement a quant à lui affirmé à CBC que l'exécutif ne pense pas que les foyers aient actuellement besoin de l'aide de l'armée.

La Croix-Rouge aide déjà dans les foyers, a-t-il déclaré, et aucun d'entre eux n'a une crise de personnel telle qui justifierait le soutien militaire pour le moment.

Le fédéral finance depuis la fin décembre des services de la Croix-Rouge dans plus d'une dizaine de foyers de soins de longue durée en Ontario.

Six résidences reçoivent actuellement cette assistance, et six autres en ont déjà bénéficié et ne nécessitent plus ces services, selon un décompte du ministère des Soins de longue durée.

Plus de 3000 résidents des soins de longue durée ont péri des suites de la COVID-19 depuis le début de la pandémie.

Une deuxième intervention?

Les Forces armées canadiennes sont déjà intervenues lors de la première vague au printemps dernier dans sept foyers de soins de longue durée. Elles y avaient apporté un soutien logistique et médical.

Leur tâche allait du nettoyage à la préparation des aliments pour les résidents.

Les militaires ont noté dans certains établissements des conditions déplorables d'hygiène et de contrôle des infections. Leur rapport en mai a provoqué une onde de choc en Ontario.

Ford appuie sur l'importance des dépistages à l'entrée

Doug Ford a insisté mercredi sur l’importance du bouclier sanitaire pour protéger les établissements pour aînés : toute personne visitant ou travaillant dans les foyers doit présenter un test de dépistage négatif sous peine de se voir refuser l’entrée.

S’il vous plaît, faites-vous tester. Assurez-vous que [les entrants] soient testés autant que possible, c'est ainsi que nous allons limiter [la propagation du virus]. Il n’entre pas par les murs ou par le plafond.

Ford a relevé que des gardiens de sécurité ont été déployés dans certains foyers pour vérifier que les personnes entrant dans les établissements présentent une preuve de dépistage négatif, en accord avec les protocoles sanitaires en vigueur.

L’Ontario souhaite terminer les vaccinations des résidents et des employés des maisons de soins de longue durée dans les zones chaudes d’ici le 21 janvier, et celle de l'ensemble des aînés résidant dans ces établissements d'ici un mois.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !