•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Certains travailleurs de la santé refusent la vaccination en Saskatchewan

Un employé qui porte des gants en latex tient une dose du vaccin de Pfizer dans ses mains.

Les travailleurs de la santé font partie des personnes prioritaires pour recevoir le vaccin contre la COVID-19 en Saskatchewan.

Photo : Getty Images / Vladimir Zivojinovic

Radio-Canada

L’Autorité de la santé de la Saskatchewan affirme qu'une petite partie des travailleurs du milieu de la santé ne souhaite pas se faire vacciner contre la COVID-19.

Nous avons certainement un petit pourcentage de personnel qui a refusé la vaccination, mais nous sommes loin d'approcher les 50 %, affirme le PDG de l'Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA), Scott Livingstone, en réponse aux rumeurs qui laissent entendre qu'une proportion importante des travailleurs de la santé refusent l'injection.

Les travailleurs du domaine de la santé font partie des premières personnes à pouvoir recevoir une dose du vaccin en Saskatchewan.

Scott Livingstone assure que le taux d’acceptation du vaccin est élevé à Saskatoon et à Regina. Nous sommes satisfaits de ce qu’il se passe en ce moment, ajoute-t-il.

Comme toute personne, les travailleurs de la santé ont droit à leurs propres opinions, dit M. Livingstone au sujet des employés de la SHA qui refusent le vaccin.

Une petite partie du personnel est contre la vaccination, explique Scott Livingstone. Je pense qu'il y a une certaine nervosité à être l’un des premiers à recevoir l’injection.

Il assure qu’il ne s'agit pas d'un refus catégorique. Il estime que ceux qui refusent le vaccin pour le moment attendent de voir comment se déroule la distribution.

Avec les informations de Guy Quenneville

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !