•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal commencera à vacciner les sans-abris d'ici la fin de la semaine

Depuis le début du mois de décembre, la métropole a enregistré 172 cas parmi les itinérants et leurs intervenants.

Un homme marche dans le corridor d'un hôpital en remontant son jeans.

Les personnes itinérantes seront parmi les premières à être vaccinées à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Un premier « groupe très restreint » de Montréalais vivant dans la rue recevra le vaccin contre la COVID-19 dans les prochains jours, a fait savoir mercredi après-midi la directrice régionale de santé publique Mylène Drouin.

La campagne de vaccination, qui a débuté un peu avant Noël, s'étendra d'ici la fin de la semaine à cette clientèle vulnérable. Un premier lot de 500 doses lui sera réservé.

Depuis le début du mois de décembre, la Direction régionale de santé publique (DRSP) a recensé 114 cas chez les personnes en situation d'itinérance et 58 cas chez les employés des organismes qui leur viennent en aide, pour un total de 172 cas.

Une enquête épidémiologique et un plan d'intervention d'urgence ont été mis en place pour contrôler cette éclosion, a assuré la Dre Drouin, mercredi, dans son premier point de presse de l'année.

Toutefois, la contamination est difficile à contrôler, a-t-elle expliqué, de par le contexte de vie de ces personnes-là, qui sont très mobiles et qui vont des fois d'un centre à l'autre.

Gros plan de la directrice régionale de santé publique de Montréal, la Dre Mylène Drouin.

La directrice régionale de santé publique de Montréal, Mylène Drouin (archives).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le plan d'intervention de la DRSP doit notamment déboucher sur l'ajout de nouvelles places dans l'ancien l'hôpital Royal Victoria, a souligné la Dre Drouin. Cet établissement vacant a été transformé en refuge pour accueillir les sans-abris qui souffrent de la COVID-19 ou qui attendent un diagnostic.

La DRSP entend également améliorer le dépistage auprès des personnes itinérantes.

Un itinérant dort dans l'une des chambres de l'ancien hôpital Royal Victoria.

L'ancien l'hôpital Royal Victoria a été transformé en refuge pour les personnes itinérantes pendant la pandémie.

Photo : Ivanoh Demers

La décision d'aller de l'avant avec la vaccination des sans-abris intervient après que des groupes communautaires locaux eurent pressé mardi le gouvernement du Québec d'en faire une affaire prioritaire.

La Mission Old Brewery, la Mission Bon Accueil, la Maison du Père et l'Accueil Bonneau ont également soulevé des inquiétudes quant à l'impact du couvre-feu sur les sans-abris.

Présente aux côtés de la Dre Drouin, la mairesse Valérie Plante a confirmé pour sa part que les refuges étaient presque remplis au maximum malgré les 1366 lits disponibles, mentionnant au passage que 150 places supplémentaires seront ajoutées prochainement.

Avec Valérie Boisclair et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !