•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

35 % des commerces de proximité pourraient fermer si le confinement est prolongé

Une affiche « Fermé » dans la porte d'un commerce.

Prolongation de la fermeture des commerces non essentiels

Photo : Radio-Canada

Les commerces de proximité de Québec encaissent durement le choc du reconfinement ordonné par le gouvernement Legault. Si les mesures devaient être prolongées au-delà du 8 février, un commerce sur trois pourrait fermer ses portes sur une période de 6 mois.

Les sociétés de développement commercial de Québec (SDC) ont sondé leurs membres au début de l’année pour mesurer l’impact des nouvelles mesures sanitaires imposées par le gouvernement Legault.

Fermeture des commerces de détail, des salons de coiffure et de soins corporels depuis Noël, imposition d’un couvre-feu provincial entre 20 h et 5 h : l’impact d'une liste qui ne cesse de s'allonger se fait sentir dans les rues commerciales de la capitale.

L'avenue Cartier, dans le secteur de Montcalm.

L'avenue Cartier, dans le secteur de Montcalm

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Plusieurs propriétaires appréhendent désormais un confinement qui se prolongerait au-delà du 8 février, selon le sondage mené par les SDC entre le 7 et le 12 janvier auprès de 235 de leurs membres.

Un peu plus de 35 % des répondants envisagent même de fermer leurs portes dans un délai de 2 à 6 mois après cette date si les restrictions sanitaires sont maintenues.

L’enjeu des taxes

Les sociétés de développement commercial souhaitent entamer un dialogue avec la Ville de Québec pour repousser le paiement des taxes municipales au printemps 2021.

À l’heure actuelle, la Ville permet d’acquitter la facture en quatre versements égaux sans intérêts, mais le premier paiement doit être réalisé d’ici le 3 mars.

La SDC Vieux-Québec, notamment, rappelle que de nombreux restaurateurs ne disposent plus des liquidités nécessaires pour acquitter leur compte de taxes.

Un report de paiement jusqu’au printemps, alors qu’un déconfinement progressif de l’économie est envisageable, permettrait aux commerces et restaurants de profiter d’un sursis.

L’exemple de Montréal

Mercredi matin, la Ville de Montréal a confirmé le report de deux paiements de taxes pour donner un répit à ses contribuables.

Le versement prévu pour mars pourra attendre jusqu’en juin, alors que celui prévu en juin pourra attendre jusqu’en septembre, sans pénalité.

La Ville de Québec a choisi de repousser 3 des 4 paiements de taxes municipales en 2020, mais refuse pour le moment de renouveler la mesure en 2021.

Le maire Labeaume doit faire le point dans ce dossier jeudi après-midi, lors d'un point de presse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !