•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tous les aînés des foyers en Ontario vaccinés d'ici un mois

Doug Ford ouvre la porte au déploiement de soldats dans les centres de soins de longue durée.

Une femme masquée administre un vaccin.

L'Ontario accorde la priorité pour la vaccination aux travailleurs et aux résidents des centres de soins de longue durée, en plus des employés des hôpitaux.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Le gouvernement Ford promet d'offrir une première dose du vaccin contre la COVID-19 à tous les résidents et les travailleurs des centres de soins de longue durée de la province d'ici le 15 février.

L'Ontario accorde la priorité aux résidences de personnes âgées ainsi qu'aux employés des hôpitaux dans le cadre de sa première phase de vaccination, qui a débuté le 14 décembre.

Jusqu'à maintenant, plus de 150 000 doses ont été administrées, selon le gouvernement :

  • 45 000 employés des centres d'hébergement pour aînés ont été vaccinés
  • 13 000 bénéficiaires de résidences pour aînés ont reçu une première dose du vaccin de Pfizer-BioNTech
  • 77 000 travailleurs de la santé ont été immunisés grâce au vaccin de Pfizer-BioNTech
  • 20 000 autres employés des hôpitaux et des foyers ainsi que des bénéficiaires ont reçu une 1re dose du vaccin de Moderna

Quelque 8000 Ontariens ont reçu les deux doses du vaccin de Pfizer-BioNTech et sont donc pleinement immunisés.

Début janvier, la province avait promis de vacciner d'ici le 21 janvier tous les résidents et les employés des foyers dans les zones chaudes de Toronto ainsi que les régions de Peel, York et Windsor-Essex.

Le général à la retraite Rick Hillier, qui dirige le groupe de travail provincial sur la distribution du vaccin, raconte que la province est en voie de remplir cette promesse, et ce, d'ici le 18 janvier. La campagne d'immunisation s'étendra ensuite aux autres régions de la province.

Le premier ministre Doug Ford dit qu'actuellement, 20 000 doses sont administrées chaque jour. Mais concrètement, la province frôle plus régulièrement les 10 000 doses quotidiennes et n'a jamais vacciné plus de 15 700 personnes en une journée, selon les données provinciales. L'objectif du gouvernement est de vacciner 40 000 personnes quotidiennement en février.

Après avoir été critiqué au sujet de milliers de doses qui restaient dans des congélateurs, M. Ford assure que la province immunise actuellement le plus de personnes possible avec les doses en sa possession.

On vide nos congélateurs.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Le général Hillier presse Ottawa de lui envoyer plus de doses dès que possible.

En 96 heures, on pourrait augmenter notre taux de vaccination à 50 000 personnes par jour, si on avait plus de doses.

Rick Hillier, général à la retraite et responsable de la distribution du vaccin en Ontario

L'Armée en renfort?

Le premier ministre Ford ouvre la porte au déploiement de soldats pour prêter main-forte aux centres de soins de longue durée aux prises avec des éclosions, comme cela avait été le cas en Ontario et au Québec, le printemps dernier.

En point de presse mercredi, il a dit que son homologue fédéral Justin Trudeau lui avait offert durant un appel téléphonique plus tôt dans la journée l'aide de l'Armée.

Je vais accepter toute l'aide que je peux recevoir.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

M. Ford n'a pas donné plus de détails.

Son attachée de presse Ivana Yelich a par la suite envoyé une déclaration nuançant les propos du premier ministre ontarien. Nous allons continuer à collaborer avec le gouvernement fédéral et, si besoin est, demander plus de soutien, peut-on lire dans le communiqué.

Selon des projections de modélisation dévoilées par le gouvernement mardi, 40 % des centres de soins de longue durée en Ontario ont présentement une éclosion de COVID-19 et le nombre de morts dans les foyers durant la deuxième vague risque d'éclipser celui de la première vague.

2e phase

La province compte faire passer le nombre de centres de vaccination de 23 à 28, le 25 janvier, puis à 38, à compter de février.

L'Ontario doit avoir reçu d'ici là plus de 300 000 doses supplémentaires du vaccin de Pfizer-BioNTech.

Le gouvernement prévoit de passer à la deuxième phase de sa campagne de vaccination et cibler particulièrement les aînés de 80 ans et plus n'habitant pas dans un centre d'accueil à partir de la fin mars ou du début avril, selon le général Hillier. Ces Ontariens pourraient recevoir le vaccin chez leur médecin ou à la pharmacie, selon des plans préliminaires.

L'échéancier pourrait être avancé, dit le général Hillier, si la province reçoit plus de doses que prévu du vaccin de la compagnie Moderna, qui ne nécessite pas un entreposage à une température aussi froide que celui de Pfizer-BioNTech et est donc plus facile à transporter.

La province doit recevoir des livraisons de Moderna toutes les trois semaines. Les premières doses sont allées aux résidents et travailleurs des foyers des zones chaudes de Toronto, Peel, York et Windsor-Essex.

Par ailleurs, Pfizer autorise maintenant le transport de son vaccin depuis le point initial de livraison, ce qui facilite sa distribution et permet d'accélérer la campagne d'immunisation dans les foyers pour aînés, disent les autorités ontariennes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !