•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination des plus de 75 ans pourrait commencer la semaine prochaine en Alberta

Une femme de plus de 75 ans reçoit le vaccin.

La vaccination ne devait pas commencer avant plusieurs semaines (archives).

Photo : gouvernement du Yukon/Mark Kelly

Radio-Canada

Le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, a annoncé mardi que les personnes âgées de plus de 75 ans pourraient commencer à être vaccinées contre la COVID-19 dès la semaine prochaine.

Nous allons peut-être commencer la semaine prochaine, les vaccinations devant être réservées à toute personne de plus de 75 ans, puis nous commencerons à vacciner progressivement les personnes moins âgées, a-t-il déclaré au cours d'une séance de questions-réponses sur Facebook.

Jason Kenney a ajouté que la province devrait être en mesure d’offrir le vaccin à une plus grande partie de la population à partir du mois de juin, si la quantité de vaccins reçus est suffisante.

La campagne de vaccination est donc accélérée par rapport au calendrier initialement prévu par la province. La vaccination des personnes de plus de 75 ans était prévue en février, et celle du grand public, à l’automne 2021.

Actuellement, l’Alberta est dans la première phase de vaccination. Les personnes auxquelles la vaccination est ouverte en priorité sont :

  • les thérapeutes respiratoires;
  • les travailleurs de la santé dans les unités de soins intensifs;
  • le personnel des établissements de soins de longue durée et des logements supervisés pour aînés;
  • les aides à domicile;
  • les travailleurs de la santé dans les services d'urgence;
  • tous les résidents des établissements de soins de longue durée et des logements supervisés pour aînés, quel que soit leur âge;
  • les travailleurs de la santé des unités COVID-19, des unités médicales et chirurgicales et des salles d'opération;
  • les ambulanciers et les techniciens médicaux d'urgence.

Des hygiénistes dentaires en renfort?

Le Collège des hygiénistes dentaires autorisés de l'Alberta (CRDHA) se propose d'aider à vacciner le grand public. Le CRDHA cherche à obtenir une exemption ministérielle pour certains hygiénistes afin qu’ils puissent aider à administrer le vaccin contre la COVID-19.

Nous cherchons des moyens de contribuer [à la vaccination du grand public] de toutes les manières possibles, dit la directrice générale du CRDHA, Ami Dowell.

Nous pourrions vacciner les gens dans des centres communautaires de santé tels que les cliniques dentaires et les cabinets d'hygiène dentaire.

Ami Dowell, directrice du Collège des hygiénistes dentaires autorisés de l'Alberta

Mme Dowell explique qu'ils ne demandent une exemption que pour les hygiénistes qui sont déjà formés pour administrer des anesthésiques locaux.

Elle explique que le CRDHA a demandé à plusieurs reprises à la province de prendre en compte sa demande.

Selon le CRDHA, le gouvernement a répondu qu'il était très occupé et travaillait sur la campagne de vaccination et qu'il le recontacterait lorsqu'il aurait eu l'occasion d'examiner sa demande.

Dans une déclaration envoyée par courriel, la province dit qu’elle travaille à accroître la capacité de l'Alberta à distribuer le vaccin et qu'elle explore les moyens de le faire avec l'aide d'autres professionnels de la santé règlementés.

Le ministre de la Santé, Tyler Shandro, a dit lundi en point de presse qu'il y a près de 70 cliniques de vaccination installées et fonctionnelles en Alberta.

Nous en ajouterons d'autres au fur et à mesure que le gouvernement fédéral mettra le vaccin à notre disposition, a-t-il déclaré. Services de santé Alberta s'efforce également de s'assurer que ces centres et les futurs centres seront dotés d'un personnel suffisant en recrutant activement des professionnels accrédités pour administrer le vaccin.

Le 11 janvier, 52 318 doses du vaccin contre la COVID-19 ont été administrées en Alberta. Cela représente 1183,2 doses pour 100 000 habitants.

Avec les informations de Lucie Edwardson

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !