•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des syndicats ontariens réclament des congés de maladie payés

Une femme en tenue médicale déambule dans un bâtiment avec un balai en main.

À l'heure actuelle, seulement 42 % des travailleurs canadiens ont accès à des congés de maladie payés, ce nombre étant estimé à seulement 10 % parmi les travailleurs à bas salaire et de première ligne, note le conseil de santé de Toronto.

Photo : CBC/Maggie MacPherson

Les demandes de congés de maladie payés pour les travailleurs essentiels se multiplient auprès du gouvernement de Doug Ford.

Des professionnels de la santé et des travailleurs de première ligne manifesteront devant Queen's Park au lendemain de l'annonce du gouvernement Ford.

Le réseau Decent Work & Health indique qu'ils seront réunis pour exiger que le gouvernement Ford réponde aux appels de médecins.

L’organisme rappelle que la médecin hygiéniste en chef de Toronto, la Dre Eileen de Villa, a demandé lundi au gouvernement provincial de veiller à ce que tous les travailleurs aient accès à 10 jours de congés de maladie payés.

Une caissière et une cliente portent un masque à l'épicerie.

Les travailleurs de plusieurs entreprises et commerces jugés essentiels n'ont pas droit à des congés de maladie payés.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Plusieurs syndicats de travailleurs ont déploré l’absence de telles mesures dans l’annonce de Doug Ford.

La Fédération du travail de l’Ontario (FLO) se dit consternée. Le syndicat rappelle que des experts de la santé ont exprimé l’avis que la mise en oeuvre d'un programme de jours de maladie payés peut freiner la propagation du virus, en permettant aux travailleurs de rester chez eux s’ils sont malades.

Les experts de la santé ont dit haut et fort : les jours de maladie payés sauvent des vies. Il est consternant que le gouvernement Ford continue de refuser d’agir sur ces conseils, affirme Patty Coates, présidente de la FLO, dans un communiqué.

De son côté, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) indique que l’absence de congés de maladie payés va signifier beaucoup plus de décès évitables et constitue un échec du gouvernement pour assurer la sécurité des gens.

Nous pourrions voir jusqu'à 40 000 cas par jour dans la province à la mi-février et Doug Ford n'a tout simplement pas annoncé ce dont nous avons vraiment besoin aujourd'hui, affirme Fred Hahn, président du SCFP-Ontario, dans un communiqué.

Le syndicat des Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce (TUAC Canada) invite aussi le gouvernement Ford et les employeurs à prendre des mesures urgentes pour soutenir davantage les travailleurs.

Infirmière dans un hôpital, à côté d'un patient.

Les travailleurs de la santé réclament des congés de maladie payés.

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

Le syndicat souligne que les travailleurs de première ligne sont épuisés.

Nous voulons voir le gouvernement prendre des mesures concrètes pour soutenir ces travailleurs par le biais de congés de maladie payés par la loi, l'accès aux tests et aux vaccins, et nous voulons que les employeurs apportent aussi des améliorations salariales permanentes, déclare Shawn Haggerty, président de la section 175.

Le syndicat représente, entre autres, des travailleurs des soins de santé, de l'épicerie et de pharmacie, de la production alimentaire et du secteur manufacturier.

Jusqu’à maintenant, le gouvernement ontarien a indiqué que des prestations sont offertes par le gouvernement fédéral.

En septembre, le gouvernement fédéral a instauré la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique, qui fournit 500 $ par semaine pendant un maximum de 2 semaines aux travailleurs admissibles.

Nous n’allons pas dupliquer les domaines de soutien, a déclaré Doug Ford mardi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !