•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quinze dauphins-pilotes morts échoués dans la péninsule de Port-au-Port

Des carcasses de dauphin-pilote sur la plage.

Des carcasses de baleines retrouvées, en décembre 2020, sur la plage près de Trois-Cailloux, dans la péninsule de Port-au-Port, à Terre-Neuve.

Photo : Gracieuseté - Jack Lawson

Une quinzaine dauphins-pilotes morts échoués en décembre, sur la péninsule de Port-au-Port, à Terre-Neuve, font l’objet d’une enquête du ministère des Pêches et des Océans (MPO).

Le ministère a été averti le 9 décembre dernier et une équipe d’agents des pêches a été déployée à Trois-Cailloux pour prendre des échantillons de chair et de dents des immenses cétacés noirs.

Dans les photographies que j’ai, ils ont l’air d’être en bonne santé, explique l’expert en mammifères marins du MPO Jack Lawson. Ils n’étaient pas affamés, ils n'étaient pas maigres. Ils ne portent pas de signes d’enchevêtrement et il n’y a aucune preuve de blessures liées à une collision avec un navire.

Une carcasse de dauphin-pilote sur la plage.

Une équipe d'agents des pêches a été déployée pour examiner les carcasses.

Photo : Gracieuseté - Jack Lawson

Il semble que les animaux cherchaient de la nourriture et qu’ils sont devenus désorientés, affirme-t-il, tout en notant que l’enquête se poursuit et que le ministère n’est pas arrivé à une explication définitive.

[Le globicéphale] est connu comme une espèce qui échoue. Parfois, ils chassent leur proie et se retrouvent dans des eaux peu profondes [...] On pense que parfois, le leader du groupe devient malade ou désorienté.

Jack Lawson, expert en mammifères marins, MPO

Jack Lawson explique que les dauphins-pilotes sont des cétacés très sociaux qui aiment nager en groupe. Ces troupeaux peuvent atteindre des centaines d’animaux.

Il indique que les dauphins-pilotes — qui peuvent peser 2300 kg et mesurer 7 m de longueur — sont de moins en moins communs dans les eaux côtières de Terre-Neuve.

L’expert croit qu’un événement comme celui observé à Trois-Cailloux est relativement rare à Terre-Neuve, mais il rappelle qu’un incident similaire s’est produit sur la côte sud de l’île dans les années 1970. À l’époque, une soixantaine de cétacés étaient morts.

Trois carcasses près de la communauté

À l’heure actuelle, il ne reste que trois dauphins-pilotes sur la plage à Trois-Cailloux. Lors d’une tempête survenue il y a deux semaines, plusieurs carcasses ont été emportées par la mer ou recouvertes de roches, selon Jack Lawson.

Mais certains s’inquiètent alors que les trois cétacés restants se trouvent toujours sur une plage à quelques mètres de la route principale.

Une carcasse de baleine, près de la mer.

De fortes houles ont poussé quelques dauphins-pilotes plus près de la route principale à Trois-Cailloux.

Photo : Gracieuseté - Amanda Cornect

On a eu beaucoup de vent, beaucoup de vagues très puissantes, estime Dwight Cornect, résident de Trois-Cailloux. La région de La Grand’Terre, Trois-Cailloux, on a souvent des vents de 100, 120, même 140 km/h qui viennent de l’océan.

Je dirais que ces baleines vont être poussées plus vers [la route]. Qui sait ce qui pourrait y arriver?

Dwight Cornect

Dwight Cornect souhaite que le gouvernement fédéral ou provincial intervienne pour enlever les carcasses.

C’est gênant pour les gens de la région. Les carcasses, on peut les voir, dit-il. Si c’était un orignal, ils seraient ici après, même, deux heures, pour enlever la carcasse. Pour une baleine, quelle est la différence?

Dans une déclaration, le MPO indique qu’il n’a pas de rôle à jouer dans l’élimination des baleines mortes échouées à Trois-Cailloux, un district de service local.

Si une baleine échoue sur la plage d’une municipalité, la municipalité est responsable; sur les terres de la Couronne, le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador est responsable; et à l’intérieur des limites d’un parc national, Parcs Canada est responsable, indique-t-il.

La carcasse d'un dauphin-pilote sur la plage.

Les carcasses se trouvent sur la plage, près de Trois-Cailloux, depuis le mois dernier.

Photo : Gracieuseté - Amanda Cornect

Dwight Cornect dit avoir contacté le député de Stephenville-Port au Port, Tony Wakeham, pour l'informer de la situation. Dans un courriel, M. Wakeham dit être au courant de la situation et que son bureau est entré en contact avec le MPO pour discuter de la situation.

Mais Jack Lawson soutient qu’il n’y a pour le moment aucune raison de s’inquiéter.

Généralement, en très peu de temps, ces animaux, qui sont relativement petits, vont se décomposer assez rapidement, comparativement aux baleines bleues, par exemple. Les goélands et d’autres animaux vont les manger. Ça ne devrait pas durer trop longtemps.

Jack Lawson, expert en mammifères marins, MPO

Très bientôt, ces baleines ne seront que des os sur la plage, ou auront été emportées par la mer. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas se précipiter à déplacer l’animal, dit-il, en ajoutant qu’à l’heure actuelle, la baleine ne semble pas poser de risque pour la sécurité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !