•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination : les pharmaceutiques exhortent au respect des recommandations initiales

Une personne reçoit un vaccin dans le bras.

Les pharmaceutiques exhortent les gouvernements à respecter leurs recommandations sur l'administration du vaccin contre la COVID-19.

Photo : Getty Images / David Greedy

Agence France-Presse

Les principales associations de groupes pharmaceutiques ont recommandé mercredi de « se baser sur la science » en matière de stratégie de vaccination anti COVID-19, alors que nombre de gouvernements tentent de pallier le manque de doses en dérogeant aux recommandations initiales.

Tout changement des dosages de vaccins testés et approuvés et toute modification des intervalles de vaccination pour ces vaccins anti-COVID-19 doivent se baser sur la science et sur une interprétation transparente des données, insiste le communiqué commun des principales associations professionnelles du secteur aussi bien en Europe qu'aux États-Unis (IFPMA, PhRMA, EFPIA, Vaccines Europe, BIO, ICBA).

Ces associations jugent que les stratégies de déploiement des vaccins doivent être basées sur les résultats des études cliniques et l'évolution des connaissances et par conséquent elles soutiennent l'adhésion aux dosages qui ont été déterminés pendant les essais cliniques.

Plusieurs pays envisagent de changer le dosage des vaccins, soit d'espacer les deux injections qui sont parfois requises pour certains d'entre eux bien au-delà de ce qui est prescrit par le fabricant.

Ils veulent ainsi pallier la pénurie et pouvoir vacciner un plus grand nombre de gens alors que la pandémie continue de faire des ravages notamment aux États-Unis, ou encore au Royaume-Uni, où un nouveau variant plus contagieux semble prendre le dessus.

Mais pour les associations signataires, il y a un risque, si ces stratégies ne marchent pas, de nourrir encore un scepticisme déjà très fort envers les vaccins.

Il est vital de préserver, de développer et de maintenir la confiance du public dans la vaccination anti-COVID-19 en continuant de prendre des décisions basées sur des preuves scientifiques solides, alors seulement nous pourrons mettre un terme à la pandémie, met en garde le communiqué commun.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !